Licata (Italie)

commune italienne

Licata
Licata (Italie)
Vue de Licata
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Agrigente  
Maire Angelo Balsamo
2013
Code postal 92027
Code ISTAT 084021
Code cadastral E573
Préfixe tel. 0922
Démographie
Gentilé licatesi
Population 38 007 hab. (31-12-2014[1])
Densité 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 06′ 30″ nord, 13° 56′ 49″ est
Altitude Min. 8 m
Max. 8 m
Superficie 17 800 ha = 178 km2
Divers
Saint patron Sant'Angelo
Fête patronale 5 mai
Localisation
Localisation de Licata
Géolocalisation sur la carte : Sicile
Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Licata
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Licata
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Licata
Liens
Site web http://www.comune.licata.ag.it/

Licata est une ville italienne de la province d'Agrigente en Sicile.


GéographieModifier

Licata est située à l’embouchure de l'Imera méridionale (ou Salso), au pied du mont Ecnomos[2].

HistoireModifier

Lieu de la Bataille d'Himère en -311 lors de laquelle Agathocle est défait par les Carthaginois, occupé par les humains depuis la Protohistoire, la cité est fondée en -284 par le tyran Phintias d’Agrigente qui lui donne son propre nom[2].

En -256, la bataille du Cap Ecnome voit s'affronter Romains et Carthaginois[2].

ÉconomieModifier

CultureModifier

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
30 juin 2008 En cours Angelo Graci Centro-Destra  
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Torre di Gaffe

Communes limitrophesModifier

Butera, Camastra, Campobello di Licata, Naro, Palma di Montechiaro, Ravanusa, San leone, Agrigente, Gela

JumelagesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. a b et c Pierre Lévêque, « Géla », La Sicile, Presses Universitaires de France, « Nous partons pour », 1989, p. 177-188. [lire en ligne].