Palma di Montechiaro

commune italienne

Palma di Montechiaro
Palma di Montechiaro
Monastère de Palma di Montechiaro.
Nom sicilien Parma di Muntichiaru
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la Sicile Sicile 
Province Agrigente  
Code postal 92020
Code ISTAT 084027
Code cadastral G282
Préfixe tel. 0922
Démographie
Gentilé palmesi
Population 24 109 hab. (31-12-2010[1])
Densité 316 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 11′ 37″ nord, 13° 45′ 57″ est
Altitude Min. 165 m
Max. 165 m
Superficie 7 636 ha = 76,36 km2
Divers
Saint patron Maria Santissima del Rosario
Fête patronale 8 septembre
Localisation
Localisation de Palma di Montechiaro
Localisation dans la province d'Agrigente.
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
Palma di Montechiaro
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
Palma di Montechiaro
Géolocalisation sur la carte : Sicile
Voir sur la carte administrative de Sicile
Palma di Montechiaro
Liens
Site web Site officiel

Palma di Montechiaro est une commune italienne d'environ 24 200 habitants, située dans la province d'Agrigente, dans la région de Sicile.

Toponymie modifier

  • Parma di Muntichiaru en sicilien. Palma di Montechiaro signifie littéralement "palmier de la montagne claire".

Géographie modifier

Histoire modifier

En 1960, à l'occasion d'un congrès organisé par Danilo Dolci, Robert Guillain décrit dans les colonnes du Monde, la misère qui règne alors dans cette commune peuplée aux deux tiers de paysans pauvres, souvent sans terre, ayant du travail moins d'un jour sur deux. Un tiers des pièces d'habitation ne possèdent pas de fenêtre, un autre tiers n'ont qu'une simple lucarne, 90 % des logements n'ont pas l'eau courante, presque autant sont sans toilettes, 70 % sont trop humides[2]. La promiscuité avec les animaux dans les trois quarts des cas explique un état sanitaire critique : 1 habitant sur sept atteint par le paludisme, qui tue 80 personnes en 1957 dans la dernière épidémie connue de cette maladie en Italie, 241 cas de typhus, 191 de brucellose, le plus gros taux de trachome du bassin méditerranéen, 17 cas de kala azar dont 13 mortels, mais aussi quelques rares cas de leishmaniose cutanée, charbon et méningite cérébrospinale[2]. Les trois quarts des enfants sont infectés par des vers parasites, les ascaris infectent 11 % de la population, les ténias, 34 %. Sans dispensaire ni hôpital, la mortalité infantile y affiche un taux dix fois supérieur à l'Italie, à 103 pour mille[2].

Économie modifier

Culture modifier

Monuments et patrimoine modifier

L'écrivain Giuseppe Tomasi di Lampedusa, auteur du roman Le Guépard, était duc de Palma di Montechiaro. Le village sert de modèle à la localité de Donnafugata dans le roman, tandis que la demeure du prince Salina à Donnafugata s'inspire du palais Filangeri di Cutò à Santa Margherita di Belice.

Administration modifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.
14 juin 2017 en cours Stefano Castellino sans étiquette maire

Hameaux modifier

Villaggio Giordano, Marina di Palma

Communes limitrophes modifier

Communes limitrophes de Palma di Montechiaro
Zingarello, Agrigente Camastra, Naro La Valpera
Castello   La Cattiva
Marina di Palma Torre di Gaffe, Licata

Jumelages modifier



Notes et références modifier

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Palma di Montechiaro » (voir la liste des auteurs).
  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. a b et c « III. - Palma di Montechiaro, ou la ville pourrie », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )