Ouvrir le menu principal
Section du tronc d'un arbre, et différentes structures du bois.

Le liber ou phloème secondaire est produit par le cambium vers l'extérieur. C'est la zone où circule la sève élaborée.

Le liber est constitué de tubes criblés, de leur cellule compagne, de parenchyme et de fibres.

Dans la structure primaire, le phloème primaire conduit aussi la sève élaborée mais n'a pas l'aspect feuilleté (Liber = livre) du phloème secondaire. Il est donc impropre de dire « Liber primaire », dire « Phloème ».

Les fibres qu'il contient ont permis de réaliser des cordes dès le Néolithique[1]. Un peu plus tard, il a servi de support à l'écriture, en particulier dans les cultures précolombiennes mésoaméricaines, sous le nom de papier d'amate.

C'est Karl Wilhelm von Nägeli qui a créé le terme « Phloem » en 1858.

Notes et référencesModifier

  1. Anne Lehoërff, Préhistoires d'Europe - De Néandertal à Vercingétorix, Paris, éditions Belin, coll. « Mondes anciens », , 608 p. (ISBN 978-2-7011-5983-6), chap. 7 (« Vivre dans les Alpes en 3000 avant notre ère »)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Karl Wilhelm von Nägeli, Beitraege zur Wissenschaftliche Botanik, 1858

Article connexeModifier