Les Misérables (mini-série, 1972)

feuilleton télévisé de 1972

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Misérables (homonymie).

Les Misérables est une mini-série en deux parties réalisée en 1972 par Marcel Bluwal d'après l'œuvre de Victor Hugo.

SynopsisModifier

  • 1e partie : La Masure Gorbeau (1h58) : Jean Valjean, forçat reconverti, Cosette ou encore les terribles Thénardier sont ici au cœur de l'histoire.
  • 2e partie : L'Épopée rue Saint-Denis (1h57) : nous voilà au cœur des barricades de l’insurrection républicaine de juin 1832. On y retrouve bien sûr Marius, Javert ou Gavroche dont les vies se trouvent inextricablement liées à l’histoire de Paris.

DistributionModifier

commentairesModifier

Chaque adaptation des Misérables à sa particularité , celle-ci met l’accent sur la masure Gorbeau dans la première partie. Dans le roman, Victor Hugo joue sur les mots Gorbeau et Corbeau. La maison Gorbeau était l'habitation de deux procureurs au Châtelet, maître Corbeau, qui changea son nom en Gorbeau. Son associé s'appelait Renard et a changé son nom en Prenard (clin d’œil à La Fontaine). Cette anecdote n’est pas évoquée dans le téléfilm, Les Thénardier sous le nom de Jondrette seront voisins de Marius à la masure Gorbeau. Les « communistes » lors de la révolution de 1830 sont évoqués dans le téléfilm. Or l'étymologie de communisme remonte à 1840 : (Sainte-Beuve). Évoquer les communistes au début des années 1830 semble anachronique.

Dans le téléfilm, le préfet s’adresse à Louis Philippe dans son bureau :

« …Les égalitaires, les communistes et les réformistes… »

En fait, le roman les Misérables a été écrit en 1862, et Victor Hugo lui-même évoque le communisme et les communistes, bien que l’action du roman se termine en 1832. Il ne doit pas s’agir d’un anachronisme mais plutôt d’une réflexion à posteriori sur les événements de 1830 et 1832 et la politique en 1862.

« Le communisme et la loi agraire croient résoudre le deuxième problème. Ils se trompent. Leur répartition tue la production. »

« Puis la société des Ouvriers égalitaires, qui se divisait en trois fractions, les égalitaires, les communistes, les réformistes. »

Le téléfilm privilégie l'évocation de l'insurrection de 1832, au détriment des autres aspects du roman.

Lien externeModifier