Ouvrir le menu principal
Georges Géret
Naissance
Lyon, France
Nationalité Drapeau de France Français
Décès (à 71 ans)
Paris, France
Profession Acteur
Films notables Le Journal d'une femme de chambre
Flic ou Voyou

Georges Géret (nom parfois orthographié Georges Geret ou George Géret) est un acteur français né à Lyon (Rhône) le et mort à Paris le [1].

Sommaire

BiographieModifier

Orphelin de père, il est élevé par sa mère ouvrière. Après de courtes études, il devient mécanographe au Ministère des finances tout en jouant dans des troupes de théâtre amateur.

À vingt-huit ans, il s'installe à Paris, où il est remarqué par le réalisateur et producteur Léo Joannon. Après avoir rejoint, en 1959, le TNP de Jean Vilar, il est engagé par Luis Buñuel pour Le Journal d'une femme de chambre avec Jeanne Moreau. Son personnage de jardinier maurrassien et assassin lui apporte la consécration et le marque définitivement. Parmi ses autres rôles, on retiendra notamment Roger la Honte ; l’adjudant chargé de la formation des soldats dans le Pistonné et le fanatique de football témoin de l’attentat dans Z. D'autres rôles le marqueront également dans la mémoire collective : le fameux Rouquemoutte avec lequel Ventura doit en découdre sérieux dans La Métamorphose des cloportes ; le fusilier-mitrailleur Pinot dans Week-end à Zuydcoote (1964) avec la réplique culte : "Aussi sec !" ; le voisin de Jean Gabin qui tombe amoureux de sa protégée dans Le Tonnerre de Dieu (1966) ; il est aussi le boulanger qui dans Paris brûle-t-il ? (1966) permet à Pierre Vaneck de passer en zone libre.

Georges Géret travailla également à la télévision avec des réalisateurs comme René Lucot, Stellio Lorenzi, Claude Barma ou Marcel Bluwal, pour lequel il fut le Jean Valjean des Misérables (1972), ou encore Maurice Cazeneuve, pour lequel il fut le Vautrin des Splendeurs et misères des courtisanes.

Il meurt à Paris le des suites d'un cancer[2]. Il est inhumé au cimetière de Saint-Paul-de-Vence.

FilmographieModifier

CinémaModifier

Années 1950Modifier

Années 1960Modifier

Années 1970Modifier

Années 1980-1990Modifier

TélévisionModifier

ThéâtreModifier

Notes et référencesModifier

  1. Mort du comédien Georges Géret, sur Libération, 10 avril 1996
  2. Les gens du cinéma pour l'extrait de décès

Liens externesModifier