Ouvrir le menu principal
Les Godelureaux
Réalisation Claude Chabrol
Scénario Claude Chabrol
Acteurs principaux
Sociétés de production Drapeau : France Cocinor
Drapeau : Italie SpA Cinematografica
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie dramatique
Durée 99 minutes
Sortie 1961

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Godelureaux est un film français réalisé par Claude Chabrol, sorti le [1].

SynopsisModifier

Ronald est un jeune riche oisif, alors qu'il est garé devant Le Flore, une bande de jeunes gens dirigée par Arthur, un jeune bourgeois, déplace sa voiture pour y mettre la leur. De retour Ronald est vexé d'être la risée de la terrasse du café. Il part en élaborant sa vengeance sous la forme d'un jeu sadique. Ambroisine, aux amours volages, en sera l'instrument : Arthur en tombera follement amoureux, mais Ronald sera le chef d'orchestre pas toujours occulte de cette relation[2].

Fiche techniqueModifier

Distribution[4]Modifier

Autour du filmModifier

  • Le début de poème récité au rythme d'un métronome par André Jocelyn est la fable composée par Jean de La Fontaine Le Laboureur et ses enfants, éditée 1668.
  • Même si, à aucun moment du film, l'exacte nature du compagnonnage de Ronald (Jean-Claude Brialy) avec le jeune homme sans nom (André Jocelyn) n'est clairement établie, le dandysme affiché du premier et les manières parfois efféminées du second laissent imaginer entre eux des rapports plus intimes, voire sentimentaux.
  • Après le notoire insuccès des Bonnes Femmes (1960), ce film s'inscrit dans une liste d'échecs commerciaux qui pousseront Claude Chabrol à réaliser une série de productions de pure commande dans la courant des années 1960.[5]

BiographieModifier


Notes et référencesModifier

  1. Synopsis sur le site paperblog
  2. Synopsis sur le site cinema.fluctuat.net
  3. synopsis sur le site bibliopoche
  4. Casting sur le site fluctuat.net
  5. Bernadette Lafont, Le Roman de ma Vie, Flammarion, 1997.

Liens externesModifier