Lear (opéra)

Lear est un opéra en deux parties d'Aribert Reimann sur un livret de Claus Henneberg en langue allemande, d'après le drame Le Roi Lear de William Shakespeare. Il est créé au Nationaltheater à Munich le avec Dietrich Fischer-Dieskau, Julia Varady, Helga Dernesch, sous la direction de Gerd Albrecht.

Genèse de l'œuvreModifier

Souhaitant interpréter le rôle de Lear, le grand baryton Dietrich Ficher-Dieskau sollicita d'abord Benjamin Britten avant de se tourner vers le compositeur allemand Aribert Reimann pour créer ce rôle. Reimann refusa dans un premier lieu. Ce n'est qu'après la commande en 1975 du Bayerische Staatsoper de Munich que la composition commença.

L'opéra fut créé le avec Dietrich Fischer-Dieskau dans le rôle-titre, une mise en scène de Jean-Pierre Ponnelle et sous la direction de Gerd Albrecht[1].

La première française a eu lieu en 1982 à l'Opéra national de Paris dans une version traduite par Antoinette Becker. En 2016 une nouvelle production voit le jour au Palais Garnier avec une mise en scène de Calixto Bieito et sous la direction de Fabio Luisi.

ArgumentModifier

En Écosse, au Moyen Âge, le Roi Lear, las de régner, partage son royaume entre ses trois filles, Goneril, Cordelia et Regan.

DistributionModifier

Rôle Classification vocale Créateur

()

Lear baryton Dietrich Fischer-Dieskau
Goneril, fille de Lear soprano dramatique Helga Dernesch
Regan, fille de Lear soprano Colette Lorand
Cordelia, fille de Lear soprano Júlia Várady
Duc d'Albany baryton Hans Wilbrink
Duc de Cornwall ténor Georg Paskuda
Un Fou rôle parlé Rolf Boysen
Roi de France baryton-basse Karl Helm
Duc de Gloucester baryton-basse Hans Günter Nöcker
Edgar, fils du Duc de Gloucester ténor/contreténor David Knutson
Edmund, fils illégitime du Duc de Gloucester ténor Werner Götz
Comte de Kent ténor Richard Holm
Un serviteur ténor Markus Goritzki
Un chevalier rôle parlé Gerhard Auer
Chœur : serviteurs, gardes, soldats, le cortège de Lear et de Gloucester

InstrumentationModifier

Cordes
premiers violons, seconds violons, altos,

violoncelles, contrebasses, 2 harpes

Bois
3 flûtes (toutes jouant aussi du piccolo), 1 hautbois,

1 cor anglais, 2 clarinettes,

1 clarinette basse, 2 bassons, 1 contrebasson

Cuivres
6 cors, 4 trompettes, 3 trombones, 1 tuba
Percussions
2 timbales (sol et do)

Notes et référencesModifier

  1. (en) Roland Graeme, « Lear. Aribert Reimann », The Opera Quarterly, vol. 17, no 1,‎ , p. 158–161 (ISSN 0736-0053, DOI 10.1093/oq/17.1.158, lire en ligne, consulté le 23 décembre 2019)