Lézard (comics)

personnage de bandes dessinées
(Redirigé depuis Le Lézard)

Le Lézard
Personnage de fiction apparaissant dans
Spider-Man.

Nom original The Lizard
Alias Curtis « Curt » Connors[1]
(véritable identité)
Naissance Coral Gables, Floride, États-Unis[1]
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Homme
Espèce Humain altéré
Cheveux Bruns (Connors)
Aucun (Lézard)[1]
Yeux Bleus (Connors)
Rouges (Lézard)[1]
Activité Actuellement aucune ; ancien employé pharmaceutique, biologiste, chirurgien de l’armée américaine ; citoyen des Etats-Unis avec un casier judiciaire[1]
Caractéristique
  • Scientifique et génie intellectuel
  • Combattant féroce au corps à corps
  • Griffes rétractiles et crocs
  • Queue et gabarit augmenté
  • Peut grimper aux murs et faire des bonds
Pouvoirs spéciaux
  • Force, endurance, résistance, agilité, réflexes et vitesse surhumaines
  • Facteur guérisseur surhumain
  • Contrôle télépathique des reptiles
  • Habilité à faire ressortir les instincts reptiliens primitifs des créatures proches
Adresse New York (État de New York, Etats-Unis) ; autrefois, les Everglades (Floride, Etats-Unis)[1]
Taille 1,80 m (Connors)
2,02 m (Lézard)[1]
Famille Veuf
Martha Connors (épouse, décédée), Billy Connors (fils, décédé), une sœur non identifiée[1]
Affiliation Ancien membre des Sinistres Six, des Sinistres douze (Sinister Twelve), de l'Initiative
Ennemi de Spider-Man

Créé par Stan Lee
Steve Ditko
Interprété par Dylan Baker
Rhys Ifans
Films Spider-Man
Spider-Man 2
Spider-Man 3
The Amazing Spider-Man
Première apparition (en) The Amazing Spider-Man (vol. 1) #6
(novembre 1963)

(fr) :

  • (Connors)
    Strange no 30
    (juin 1972, avec Amazing Spider-Man #32)
  • (Lézard)
    Strange no 42
    (juin 1973, avec Amazing Spider-Man #44 ; Amazing Spider-Man #6 a été publié dans Spider-Man : L’Intégrale no 1 en février 2002)[1]
Éditeurs Marvel Comics

Curtis « Curt » Connors, alias le Lézard (The Lizard) est un super-vilain évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Steve Ditko, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book The Amazing Spider-Man (vol. 1) #6 en novembre 1963.

Dans les histoires relatives au personnage, le docteur Connors est un biologiste et généticien qui a étudié la capacité de certains reptiles à faire repousser leurs membres manquants, en partie pour trouver un moyen de régénérer son bras droit. Après un test sur lui-même, il se transforme en un monstre reptilien violent. Bien que capable de revenir à sa forme humaine, il subit des crises occasionnelles lorsque son alter ego reptilien se libère.

C'est un des ennemis récurrents du héros Spider-Man. En 2009, il est classé par le site IGN à la 62e place du classement des « Greatest Comic Villain of All Time »[2].

Référence littéraireModifier

Ce personnage est un des multiples avatars du roman datant de 1886 L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde par Robert Louis Stevenson.

Biographie du personnageModifier

Le docteur Curtis Connors, chirurgien dans l'armée, perd son bras durant la guerre de Corée et doit renoncer à exercer la chirurgie. Il entreprend alors une étude scientifique sur les reptiles qui, à la différence des mammifères, ont conservé le pouvoir de régénérer leurs membres manquants. Il découvre que ce pouvoir est dû à une substance chimique précise, qu'il absorbe. Son bras repousse, mais l'effet mutagène de la substance entraîne une transformation de tout son corps, qui devient une sorte de reptile-humanoïde.

Spider-Man inventa une potion qui inversait les effets de la première substance, mais les changements génétiques qui avaient affecté Connors persistèrent et celui-ci continua de se transformer périodiquement en Lézard. La transformation est déclenchée par certaines stimulations chimiques et électromagnétiques.

À chaque confrontation avec le Lézard, Spider-Man dut faire appel à ses connaissances en physique et en chimie, car non seulement le Lézard est un adversaire très coriace, mais en plus l’homme-araignée sait qu'il est son ami Connors, et il ne peut se résoudre à le blesser. D'ailleurs, lors d'un duel entre eux-deux, la Torche humaine intervient et a alors bien du mal à comprendre pourquoi Spider-Man lui demande de ménager leur ennemi.

En contrepartie de l'aide Spider-Man, Connors lui sera toujours fidèle et l'aidera dans les moments difficiles (comme lors de l'épisode où il poussera quatre bras au Tisseur). Le docteur Connors a une femme et un enfant qui l'adorent. Ils sont profondément reconnaissants envers Spider-Man pour l'aide qu'il leur apporte.

Un jour, la Maggia kidnappe le docteur Connors afin qu'il leur décrypte une tablette de la Mer Morte (voir le Manuscrits de Qumrân) qui recèlerait le secret de l'éternelle jeunesse. Menaçant sa famille, Connors fait ce qu'on lui demande. Le chef des mafiosi obtient ce qu'il voulait, mais ne découvre que trop tard le terrible prix à payer. Pendant ce temps, Connors se transforme malgré lui en Lézard et règle leur compte aux mafieux, balayés sans une once de compassion.

Pouvoirs et capacitésModifier

Capacités et comportementModifier

Sous sa forme humaine, le docteur Curtis Connors n'a aucun pouvoirs surhumains. Il est cependant un individu très intelligent et un scientifique de renom, notamment dans les domaines de la génétique, physique et biochimie, son domaine de prédilection étant l'herpétologie (l'étude des reptiles)[1].

Basé sur divers facteurs physiologiques et environnementaux, l'intelligence du Lézard peut varier, allant d'une intelligence bestiale et animale à l'intelligence humaine normale. Lorsqu'il se transforme en Lézard, la partie de son cerveau contenant les pulsions les plus bestiales l'emporte et il devient peu à peu inhumain. La personnalité du Lézard se manifeste le plus souvent avec l'intelligence humaine, capable de parler et de raisonner à haut niveau, bien que certaines versions aient été plus sauvages que d'autres[1].

PouvoirsModifier

À la suite d'une expérience, Curt Connors se transforme en la créature reptilienne nommée le Lézard et se retrouve doté de plusieurs capacités surhumaines[1].

Sous cette forme, il possède une force, une endurance, une vitesse, une agilité et des réflexes surhumains, égalant voire surpassant ceux de Spider-man, ainsi qu'une résistance élevée aux blessures du fait de sa peau écailleuse, bien plus résistance aux coupures, aux pénétrations ou à la force brute[1]. Par ailleurs, il peut régénérer les parties abîmées de son corps, ce qui lui permet de reconstituer des membres ou sa queue s’ils sont coupés[1], à la façon des lézards.

  • Son degré de force a été mesuré avec précision : il serait capable de soulever une masse allant jusqu'à 12,5 tonnes. Les puissants muscles de ses jambes lui permettent de sauter sans élan à 5,40 m en hauteur et d'atteindre une vitesse de 72 km/h.
  • Les griffes rétractiles de ses mains et de ses pieds, ses crocs ainsi que sa queue très puissante et rapide (environ 110 km/h[1], qu'il peut utiliser pour frapper ses adversaires) le rendent très dangereux au corps à corps.
  • Ses doigts et ses orteils sont couverts d'une quantité de griffes minuscules formant des crochets adhésifs, ce qui lui permet de grimper aux murs[1].
  • Il peut aussi communiquer mentalement et commander à tous les reptiles à moins d'un 1,5 km[1] de lui-même, via une télépathie limitée.

Récemment, à la suite de manipulations opérées par Norman Osborn, le Lézard a acquis la capacité de secréter des phéromones, poussant les humains à se comporter avec violence[1].

Après l'épisode Brand New Day, une amélioration de sa télépathie lui a donné le pouvoir de convaincre les humains d'exécuter leurs pulsions primitives par télépathie, en supprimant le contrôle émotionnel dans leur amygdale (le « cerveau reptilien »).

FaiblesseModifier

En raison de ses caractéristiques physiques, similaires à un animal à sang froid, sous sa forme transformée le Lézard s’affaiblit physiquement en cas d’une exposition prolongée à des températures froides[1].

Spider-Man utilise souvent cette astuce contre lui pour le défaire rapidement.

Comparaison avec HulkModifier

L'alter ego de Bruce Banner, le colosse Hulk, présente des similitudes avec le Lézard : non contents d'être verts et de partager le même code vestimentaire (chemise blanche de scientifique et pantalon violet), les deux personnages sont tous deux des scientifiques doués et chétifs, pouvant se transformer en une créature forte et redoutable.

Cependant, le Lézard est fondamentalement méchant, alors que Hulk a juste besoin qu'on le comprenne : quand le « Titan vert » (Hulk) détruit plusieurs immeubles, c'est juste parce que les évènements l'ont amené à se mettre en colère.

Apparitions dans d'autres médiasModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

CinémaModifier

 
Rhys Ifans incarne le Dr. Curt Connors/Le Lézard dans The Amazing Spider-Man (2012).

Interprété par Dylan Baker

Interprété par Rhys Ifans

TélévisionModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r et s « Encyclopédie - Lézard (le) », marvel-world.com (consulté le 26 janvier 2020).
  2. (en) « Lizard is number 62 », IGN.com ; « Archive web »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 5 octobre 2009).
  3. (en) Jesse Schedeen, « Spider-Man Reboot: Burning Questions », IGN.com, (consulté le 5 novembre 2010)

Liens externesModifier