Ouvrir le menu principal

Caïd (comics)

personnage de bandes dessinées
(Redirigé depuis Le Caïd (comics))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Caïd.

Le Caïd
Personnage de fiction apparaissant dans
Amazing Spider-Man.

Cosplay du Caïd.
Cosplay du Caïd.

Nom original Kingpin
Alias Wilson Grant Fisk
(véritable identité ; nom complet)
le Manipulateur, Harold Howard[1]
Naissance Lower East Side, New York, États-Unis[1]
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Homme
Espèce Humain
Cheveux Chauve[1]
Yeux Bleus[1]
Activité Chef de la pègre, ancien chef d'entreprise et homme d’affaires[1]
Caractéristique
  • Génie criminel ; tacticien
  • Maîtrise du combat armé et non-armé
  • Résistance et durabilité maximales
  • Porte une armure en kevlar
Arme favorite Canne équipée d'un laser et d'un gaz asphyxiant
Pouvoirs spéciaux Aucun super-pouvoir
Adresse La Fisk Tower (New-York) et pendant un temps au Japon[1]
Taille et poids 1,98 m pour 203 kg[1]
Famille Vanessa Fisk (épouse, †), Richard Fisk (la Rose, le Comploteur, la Rose rouge, fils, †)[1], Anatoly Fiskov (ancêtre, †), Maya Lopez (Echo, fille adoptive, †)
Affiliation Chef de son propre réseau criminel, chef de la Main, ancien dirigeant de Fujikawa Industries, d’HYDRA, ancien associé de Crâne rouge, du Docteur Fatalis, de Loki, de Magnéto, du Mandarin et du Sorcier, employeur de nombreux criminels (comme Le Tireur, Elektra, Lady Bullseye, la Réponse, la Tâche, etc.)[1]
Ennemi de Daredevil, Spider-Man, Le Punisher

Créé par Stan Lee
John Romita Sr.
Interprété par John Rhys-Davies
Michael Clarke Duncan
Vincent D'Onofrio
Films Le Procès de l'incroyable Hulk
Daredevil
Séries Spider-Man, l'homme-araignée
Daredevil
Première apparition (en) The Amazing Spider-Man #50
(juillet 1967)

(fr) Strange no 47
(novembre 1973)

Éditeurs Marvel Comics

Wilson Fisk, alias le Caïd (« Kingpin » en version originale) est un super-vilain évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur John Romita, Sr., le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Amazing Spider-Man #50 en juillet 1967.

Gangster à la tête d'une tentaculaire organisation criminelle, le Caïd est le chef de la pègre new-yorkaise. Originellement, il se distingue essentiellement en tant qu'imposant super-vilain à la force colossale, sans costume ni super-pouvoir mais capable d'affronter physiquement Spider-Man de manière récurrente.

Durant les années 1980, le dessinateur et scénariste Frank Miller redéfinit le personnage dans la série Daredevil en s'inspirant des codes du film noir et du roman policier « hard-boiled ». Désormais, le Caïd est caractérisé comme une sinistre figure criminelle qui tire les fils dans l'ombre[2] et emploie divers assassins (le Tireur, Elektra...) chargés d'accomplir ses basses besognes.

Bien qu'antagoniste ponctuel de Spider-Man et du Punisher, Wilson Fisk demeure l'ennemi emblématique de Daredevil, dont il détruit temporairement la réputation et la carrière après avoir découvert son identité secrète.

Sommaire

Biographie du personnageModifier

Wilson Fisk est le descendant d’Anatoly Fiskov, un homme d’affaires russe qui émigra aux États-Unis vers la fin du XIXe siècle, celui-ci américanisant son nom en « Fisk »[1].

Le jeune Wilson vit une enfance difficile dans le quartier du Lower East Side à New York. Rejeté et brimé par les autres enfants à cause de son obésité, il finit par commettre son premier meurtre dès l'âge de 12 ans. Comprenant la valeur de la force physique, il s'entraîne alors sans relâche au combat et au sumo, afin de se muscler[1]. La pratique de ce sport l'amènera, plus tard, à faire de nombreux voyages au Japon. En complément de son entraînement physique, Fisk s’intéresse à différents domaines, notamment les sciences politiques, s’éduquant par lui-même en fréquentant les bibliothèques et autres lieux de savoir[1].

Il commence sa carrière criminelle en tant que sbire de bandits plus haut placés que lui puis, vers quinze ans, prend la tête d'un groupe d'adolescents dont ceux qui l'avait harcelé plus jeune, se délectant à les vaincre physiquement en leur montrant sa supériorité[1]. Utilisant les techniques qu'il a apprises par son étude du jeu politique, il organise ses activités et dirige de plus en plus d’hommes de main ; c'est à ce moment qu'on le surnomme le « Caïd »[1].

Il devient ensuite le garde du corps puis le bras droit de Don Rigoletto, un chef de la pègre de New York ; mais il assassine ensuite ce dernier et prend sa place, devenant le chef de la mafia new-yorkaise et l'une des figures les plus puissantes du monde interlope[3]. Il poursuit son ascension, commettant ses crimes de façon suffisamment intelligente pour ne jamais se faire prendre, en faisant toujours en sorte de garder une image publique respectable.

Par la suite, il rencontre Vanessa (en) qu'il épouse et avec qui il a un fils, Richard (en), qu'il espère voir lui succéder à la tête de son organisation. Lorsque Vanessa découvre ses activités, elle lui demande de ne pas mêler leur fils à ses affaires louches ; Fisk accepte.

Afin d'asseoir son pouvoir, il tue un criminel nommé Crazy Horse mais celui-ci a une fille, Maya Lopez, que Fisk prend sous son aile et adopte. En effet, il voit en elle un grand potentiel, bien que la jeune fille soit sourde, et arrive à garantir sa loyauté envers lui. Il combat ensuite pour la première fois Spider-Man et lutte également contre la Maggia.

Son fils Richard, qui ne savait pas que son père était un criminel jusqu'à ce qu'il entre au lycée, informe ses parents après avoir décroché son diplôme qu'il part voyager à travers l'Europe. Quelques mois après son départ, ceux-ci apprennent que Richard, en colère après avoir appris la vérité sur les activités de son père, est mort dans un accident de ski. Cependant, il s’avère que Richard Fisk était toujours en vie, mais qu'il se faisait passer pour un seigneur du crime rival connu sous le nom du Comploteur (« Schemer » en VO), avec l'intention de renverser son père comme pivot du crime. Fisk lutta contre le Comploteur, qui se révéla être Richard déguisé, et combattit Spider-Man lors de cette rencontre[4]. À la suite de la révélation de la trahison de son fils, Fisk tomba gravement malade, prostré dans un état catatonique et resta aux soins de son épouse et de son fils, revenu à la raison. Finalement, Richard réussit à réanimer Fisk mais celui-ci reprit sa place de criminel.

À un moment donné, le Caïd est devenu le directeur d'une branche de l'HYDRA à Las Vegas[5]

Plus tard, à la demande de Vanessa, Fisk accepte de se débarrasser de son empire criminel. Auparavant, il tentera une fois de plus de tuer Spider-Man, mais échouera, avant de se retirer du crime organisé[6]. Pour mener à bien son changement, Fisk accepte de remettre des dossiers incriminant ses anciens lieutenants aux autorités. Mais, quelque temps après, son épouse est kidnappée par ses ex-lieutenants qui veulent le faire chanter afin qu'il leur remette les documents ; malheureusement, Lynch, son ancien bras droit qui était persuadé que Fisk allait revenir dans le milieu, fait exploser le bâtiment dans lequel Vanessa était séquestrée ; celle-ci est présumée morte. Ensuite, Fisk a sa première confrontation avec Daredevil, et devient son pire ennemi.

Le Caïd revient alors à une vie de criminel. Il reprend le contrôle de la mafia new-yorkaise, arrivant à convaincre les chefs mafieux du Midwest qu'il maintiendra la côte Est stable, ceux-ci lui permettant alors de bouger. Il parvient également à obtenir la loyauté du tueur à gages le Tireur (Bullseyes) en lui promettant un travail stable. Ses dossiers compromettants sont pris par Daredevil ; le Caïd l'encourage à les remettre à la police, ce qui lui permettrait de remplacer les chefs criminels arrêtés de manière beaucoup plus rapide, mais Daredevil les garde pour lui, afin de ralentir les plans du Caïd[7].

Le Caïd manipule ensuite Daredevil pour lutter contre l'organisation criminelle la Main[8] et soutient secrètement la candidature au poste de maire de New York de Randolph Cherryh. Il engage ensuite Elektra comme son assassin. Mais Daredevil trouve Vanessa vivante, bien qu'amnésique, et la lui rend en échange de son abandon du soutien à Cherryh. En guise de vengeance, le Caïd envoie Elektra tuer l'avocat Foggy Nelson, un ami proche de Daredevil. Elektra échoue et est tuée par le Tireur[9].

C'est alors que le Caïd apprend l'identité secrète de Daredevil, qui n'est autre que l'avocat Matt Murdock, grâce à un renseignement transmis par son ex-petite amie Karen Page, devenue toxicomane et une actrice de films pornographiques à la dérive. Après avoir vérité l’information et fait éliminer tous les intermédiaires jusqu’à lui, Le Caïd utilise son influence pour détruire consciencieusement la vie civile et professionnelle de Murdock. Grâce au faux témoignage d'un policier corrompu, il fait radier Murdock du barreau, saisir ses revenus et sauter son appartement. Par la suite, Murdock tombe dans la déchéance et manque de mourir noyé dans l'East River à bord d'un taxi, mais échappe de peu à cet assassinat déguisé. Amoureux des résultats de son propre projet, Fisk devient de plus en plus obsédé par Daredevil. Cela le conduit, entre autres événements, à faire brutaliser le journaliste Ben Urich, envoyer ses hommes attaquer plusieurs policiers et lâcher le psychopathe meurtrier Nuke dans le quartier de Hell's Kitchen pour affronter Daredevil. Nuke sera stoppé par les Vengeurs. Ce dernier incident entraînera la mort de dizaines de personnes, pour lesquelles le Caïd sera impliqué. Bien qu'il évite la prison, sa réputation est détruite[10].

Par la suite, Fisk ordonne l’exécution de la famille de Peter Parker ; la tante de Parker, May Parker est grièvement blessée par le sniper envoyé par Fisk. Peu de temps après, l'avocat Matt Murdock découvre Vanessa agonisante lors d'un voyage à l'étranger, celle-ci étant atteinte d'un cancer en phase terminale. En souvenir de Vanessa, Fisk et Murdock cessent leur duel ; Wilson quitte New York et se rend sur la tombe de son épouse décédée. Wilson Fisk était désormais veuf.

Il est ensuite opposé au justicier le Punisher.

PersonnageModifier

CréationModifier

Stan Lee et John Romita Sr. créèrent le personnage du Caïd en juillet 1967, en s'inspirant apparemment de la prestation de l'acteur Sydney Greenstreet dans Le Faucon maltais, avec son rôle de Kasper Gutman[11].

ApparenceModifier

Le Caïd est un homme chauve de grande taille, large d'épaules et de très forte corpulence. Vêtu de costumes bien coupés à l'allure couteuse, il a l'apparence d'un homme d'affaires caricatural. Il manie souvent un cigare ou un porte-cigarette et se sert parfois d'une canne de marche.

Pouvoirs, capacités et équipementModifier

Wilson Fisk est une personne intelligente et cultivée, ayant suivi des études en sciences politiques. Bien qu'il soit capable d'affronter physiquement Spider-Man, ce qui présupposerait logiquement une force surhumaine, il n'a apparemment aucun super-pouvoir. Après sa « recréation » par Frank Miller, le Caïd apparaît comme un génie du crime plus subtil, préférant laisser agir ses sbires et demeurer derrière la scène, tout en donnant occasionnellement de sa personne.

Génie criminel et stratège expert, le Caïd a montré des compétences certaines en tant qu'organisateur de réseaux criminels. Du fait de ses talents et de son charisme personnel en tant que chef de la pègre new-yorkaise, il emploie ou a employé de nombreux hommes de main, que ce soient des tueurs à gages (humains et surhumains) ou des scientifiques qui l’ont servi loyalement par peur, par respect, par attachement ou par un mélange des trois[1].

  • Le Caïd est un expert en arts martiaux, notamment le sumo. Malgré son allure obèse, il possède une force extraordinaire, sa graisse masquant une épaisse musculature. Il possède également des connaissances en ju-jitsu et aikido[1].
  • Combattant habile et brutal, il n'hésite pas à affronter lui-même ses ennemis et se montre capable de tuer un homme de ses mains nues sans difficultés. Il a ainsi projeté un homme à travers une pièce, écrasé à mains nues le crâne d’un homme ou brisé un lance-toiles de Spider-Man sans gros efforts[1].
  • Sa corpulence le protège également de plusieurs types de blessures, lui donnant une sorte de « rembourrage » contre les attaques pénétrantes (coups de poings, poignards, etc.), qui restent chez lui relativement superficielles[1]. De plus, il porte souvent sous son costume un vêtement en kevlar pour se protéger des balles de petit et moyen calibre[1].
  • Bien qu'utilisant peu d’armes par lui-même, il lui est parfois arrivé d’utiliser une canne de marche dans laquelle avait été inséré un petit laser, celui-ci émettant des pulsations de 300 watts sur de courtes distances, permettant au Caïd de vaporiser une arme à feu. L'arme pouvait aussi émettre un jet concentré de gaz étourdissant. L’épingle en diamant de sa cravate contient le même type de gaz, mais à un niveau plus concentré, et n’est donc efficace que sur un ennemi en face de lui[1].

Apparitions dans d'autres médiasModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

FilmsModifier

Interprété par Michael Clarke Duncan

Doublé par Liev Schreiber

TélévisionModifier

Interprété par John Rhys-Davies

 
Vincent D'Onofrio incarne Wilson Fisk dans la série Daredevil (2015)

Interprété par Vincent D'Onofrio dans l'Univers cinématographique Marvel

Jeux vidéoModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s et t « Encyclopédie - Caïd (le) », marvel-world.com (consulté le 19 mai 2018).
  2. (en) Pierre Comtois, Marvel Comics In The 1980s : An Issue-By-Issue Field Guide To A Pop Culture Phenomenon, TwoMorrows Publishing, 2015, p. 30.
  3. (en) Punisher Max #5, Marvel Comics.
  4. (en) The Amazing Spider-Man #83-85, Marvel Comics.
  5. (en) Captain America #147 (mars 1972), Marvel Comics.
  6. (en) Amazing Spider-Man #196-197 (octobre 1979), Marvel Comics.
  7. (en) Daredevil #170-172 (mai-juin 1981), Marvel Comics.
  8. (en) Daredevil #174-175 (septembre–octobre 1981), Marvel Comics.
  9. (en) Daredevil #177-178 et #180-181, Marvel Comics.
  10. (en) Frank Miller, David Mazzucchelli, Daredevil: Born Again (en) ; Daredevil #227-233 (février–août 1986), Marvel Comics.
  11. Olivier Pallaruelo, « Le Caïd », Super-vilains : les secrets de leurs origines, sur Allociné.fr,

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier