Ouvrir le menu principal

Le Bon Parti
(tr) İyi Parti
Image illustrative de l’article Le Bon Parti
Logotype officiel.
Présentation
Présidente générale Meral Akşener
Fondation
Scission de MHP[1],[2] et CHP
Siège Cadde No 9
Çankaya, Ankara
Fondatrice Meral Akşener
Positionnement Centre[3],[4], centre droit[5], à droite[6]
Idéologie Nationalisme[7]
Conservatisme[7]
Kémalisme[7]
Sécularisme[8]
Europhilie[8],[9]
Affiliation nationale Alliance de la nation (depuis 2018)
Adhérents 67 270 (2018)[10]
Couleurs bleu et blanc
Site web iyiparti.org.trVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Députés
39 / 600
Élus de districts
19 / 1 351

Le Bon Parti (turc : İyi Parti ou İYİ) est une formation nationaliste et laïque fondée le 25 octobre 2017 par Meral Akşener avec des dissidents du Parti d'action nationaliste (MHP, extrême droite) et rejoints par des éléments de l'aile droitière du Parti républicain du peuple (CHP, kémaliste).

Ce mouvement a pour objet premier de trouver un champ d'expression politique à la droite conservatrice laïque, aux militants du MHP déçus de l'alliance de Devlet Bahçeli avec Recep Tayyip Erdoğan, à l'occasion du référendum constitutionnel du 16 avril 2017, ainsi qu'aux kémalistes du CHP désireux d'une confrontation plus frontale avec le pouvoir islamo-conservateur qu'incarne le Parti de la justice et du développement.

HistoireModifier

La date choisie pour l'élection présidentielle turque de 2018 et les élections législatives est le 24 juin, soit quatre jours avant que le Bon Parti soit autorisé à participer au scrutin[11], ce qui peut empêcher la formation d'y participer[12]. Pour cette raison, dans le but de permettre au parti de participer malgré tout au scrutin, le , 15 députés du CHP décident de rejoindre le parti, qui peut ainsi former un groupe parlementaire[13].

La plupart des dirigeants du parti viennent du Parti d'action nationaliste (MHP)[14].

Le , Le Bon Parti, le Parti républicain du peuple, le Parti de la félicité et le Parti démocrate annoncent la formation d'une coalition électorale, l'Alliance de la nation, pour les législatives[15].

Enfin, Meral Akşener, est la candidate du parti à l'élection présidentielle[16]. Arrivée quatrième du scrutin, avec 7,29 % des voix, elle démissionne de la tête du parti le [17]. Candidate unique, elle est réélue lors du congrès extraordinaire tenu le suivant[18].

IdéologieModifier

Le parti est décrit comme nationaliste, conservateur et kémaliste, le parti se déclare pour sa part comme centriste[19].

ProgrammeModifier

Comme décrit dans son programme officiel, les principaux objectifs du parti sont[8] :

  • Faire de la Turquie l'une des 10 premières économies du monde ;
  • Augmenter le revenu national moyen à 14 500 dollars américain d'ici cinq ans ;
  • Atteindre un âge moyen d'éducation de 11 ans ;
  • Atteindre un taux d'alphabétisation de 100 % pour les femmes de moins de 40 ans dans les cinq ans ;
  • Être parmi les 40 premiers pays de l'indice de prospérité Legatum dans les cinq ans ;
  • Accueillir 50 millions de touristes étrangers qui dépenseraient en moyenne 1 000 dollars américains chacun, pour visiter la Turquie chaque année
  • Retour au système parlementaire avec une nouvelle constitution dans la première année ;
  • Créer une loi sur les partis politiques démocratiques au cours de la première année ;
  • Atteindre 150 000 hectares de plantations par an et lutter contre l'érosion ;
  • Être parmi les 20 premiers pays au classement mondial de l'éducation PISA ;
  • Réduire le taux de chômage à 8 % d'ici cinq ans ;
  • Parvenir à la quatrième révolution industrielle et mettre en œuvre l'industrie 4.0 ;
  • Diffuser « l'énergie positive des femmes et des jeunes » dans la société ;
  • Mettre immédiatement en œuvre les normes de l'Union européenne en matière de liberté de la presse ;
  • Rendre les passeports turcs « précieux et réputés ».

Résultats électorauxModifier

Élections législativesModifier

Année Voix % Rang Sièges Gouvernement
2018 4 990 710 9,96 5e
43 / 600
Opposiiton

Élection présidentielleModifier

Année Candidat 1er tour 2d tour
Voix % Rang Voix % Rang
2018 Meral Akşener 3 649 253 7,29 4e

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Former Turkish minister launches party to challenge Erdogan », sur reuters.com, .
  2. (en) « Good move, or just good intentions? - James in Turkey », sur jamesinturkey.com, .
  3. (tr) « İyi Parti - Parti Programı », sur yenicaggazetesi.com.tr, (consulté le 27 octobre 2017).
  4. (tr) « Analiz: İyi Parti AB tarafından nasıl görülüyor? », sur Deutsche Welle, (consulté le 27 octobre 2017).
  5. (tr) « CHP'den İyi Parti'ye geçen Çıray: En büyük oyu AK Parti tabanından alacağız! », sur t24.com.tr, .
  6. « Élections en Turquie : Erdogan officiellement désigné candidat par son parti », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 3 mai 2018).
  7. a b et c (en) « Turkish nationalists form new party challenging Erdogan », Deutsche Welle,‎ (lire en ligne).
  8. a b et c (tr) « İyi Parti - Parti Programı », sur iyiparti.org.tr, (consulté le 7 mars 2018).
  9. (tr) « Analiz: İyi Parti AB tarafından nasıl görülüyor? », Deutsche Welle,‎ (lire en ligne, consulté le 27 octobre 2017).
  10. (tr) « İyi Parti », sur yargitaycb.gov.tr (consulté le 3 juillet 2018).
  11. « Turquie : Erdogan convoque des élections anticipées », sur Le Figaro, (consulté le 22 avril 2018).
  12. « Elections anticipées en Turquie: un pari non dénué de risques pour Erdogan », sur LExpress.fr, (consulté le 22 avril 2018).
  13. « Elections en Turquie: vers un front commun de l'opposition contre Erdogan », sur RFI, (consulté le 23 avril 2018).
  14. Marie Jégo, « Turquie : l’opposition se met en ordre de bataille contre le président Erdogan », sur Le Monde, (consulté le 24 avril 2018).
  15. « Turquie: l'opposition va nouer une alliance face à Erdogan pour les élections », sur Le Figaro, (consulté le 3 mai 2018).
  16. « Turquie: le Bon parti de Meral Aksener autorisé à participer aux élections anticipées », sur RTBF Info, (consulté le 4 mai 2018).
  17. « Turquie : la nationaliste turque Aksener annonce son retrait, son parti résiste », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le 23 juillet 2018).
  18. « Turkey: Meral Aksener reelected as IYI Party leader » (consulté le 19 septembre 2018).
  19. (tr) « Akşener'in kurulacak yeni partisi için bir isim önerisi daha », sur www.birgun.net, .