Laurent Cassegrain

prêtre, astronome et physicien français
Laurent Cassegrain
Fonctions
Enseignant
Lycée Marceau
Curé
Chaudon
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Environ ChartresVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Autres informations
Religion
Œuvres principales

Laurent Cassegrain, né dans la région de Chartres, actuellement département français d'Eure-et-Loir, vers 1629 et mort à Chaudon le , est un prêtre et physicien français.

BiographieModifier

Fils de Mathurin Cassegrain, épicier et mercier à Chartres, et de Jehanne Marquet[1], il a été professeur de sciences au collège Pocquet de Chartres et curé de Chaudon (Eure-et-Loir). Laurent Cassegrain est à l'origine du télescope de type Cassegrain, comportant un primaire parabolique et un secondaire convexe hyperbolique, contrairement au télescope de Gregory dont le secondaire est une ellipse concave. Son télescope a fait l'objet d'une publication dans le Journal des savants en date du [2]. Le principe de son télescope fut combattu par Newton qui le jugeait irréalisable et sans véritable intérêt[3].

L'illumination dite de cassegrain a été reprise dans le domaine des transmissions et antennes paraboliques, notamment pour la TV par satellite, pour améliorer les performances des antennes domestiques en matière de gain (environ 1 dBi) et d'angle d'ouverture, plus refermé, donc plus sélective.

HommagesModifier

 
Plaque de la place Laurent Cassegrain à Chaudon.

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Françoise Launay, Cassegrain Laurent, The Biographical Encyclopedia of Astronomers, 2007, consulté le 27 avril 2022.
  2. (en) Dr. William B. Ashworth Jr., « Scientist of the Day - Laurent Cassegrain », sur lindahall.org, (consulté le ).
  3. (en) Little astronomy, « Maksutov-Cassegrain vs Newtonian Telescopes. Which One Is Best? », sur littleastronomy.com (consulté le ).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :