Lauchhammer

commune allemande

Lauchhammer
Lauchhammer
Lauchhammer
Blason de Lauchhammer
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
District
(Regierungsbezirk)
N'existent pas des districts en Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Oberspreewald-Lausitz
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
7
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Roland Pohlenz
2008-2016
Partis au pouvoir Sans étiquette
Code postal 01990
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
12 0 66 176
Indicatif téléphonique (0)3574
Immatriculation OSL
Démographie
Population 14 622 hab.[1] (déc. 2018)
Densité 165 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 30′ nord, 13° 48′ est
Altitude 95 m
Superficie 8 843 ha = 88,43 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Brandebourg
Voir sur la carte topographique du Brandebourg
City locator 14.svg
Lauchhammer
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Lauchhammer
Liens
Site web www.lauchhammer.de

Lauchhammer (en langue sorabe : Luchow) est une ville de l'arrondissement d'Oberspreewald-Lausitz dans la région de Brandebourg et la région de Basse-Lusace.

GéographieModifier

Son centre est situé à 50 kilomètres au nord de celui de Dresde et à 49 km au Sud-Ouest de celui de Cottbus (à vol d'oiseau).

Son altitude varie de 94 à 160 mètres, et elle se trouve sur l'Elster Noire, un affluent de l'Elbe.

HistoireModifier

Lauchhammer est l'un des sites industriels les plus anciens du Brandebourg. Depuis 1725 on y extrayait de la tourbe, et depuis 1789 du lignite, et on y produisait du charbon de bois. La ville connaît un essor manufacturier notable aux alentours de 1900, mais depuis 1784 existe une fonderie d'art et de cloches, et depuis 1880 une fonderie de baignoires. Sur le plan agricole, la culture du poireau est une activité ancestrale.

En 1912, est créée la première ligne à haute tension (110 kWh) en Europe, entre Lauchhammer et le quartier de Gröba à Riesa.

En 1989, sont fermés les mines à ciel ouvert de lignite et plusieurs sites industriels annexes, ce qui se traduit par la disparition de plus de quinze mille emplois. La ville enregistre depuis un des taux de chômage les plus élevés de la région, malgré la création de nouvelles sociétés, dont l'implantation d'une usine Vestas de fabrication de pâles d'éoliennes.

Notes et référencesModifier

  1. Page Wikipedia en Allemand.

Sur les autres projets Wikimedia :