Larrousse LH93
Larrousse LH93
Érik Comas à bord de la Larrousse LH93 lors des essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne 1993
Présentation
Équipe Drapeau : France Larrousse F1
Constructeur Larrousse
Année du modèle 1993
Concepteurs Robin Herd
Michel Tétu
Tino Belli
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Double triangulation, poussoirs et amortisseurs Blistein
Suspension arrière Double triangulation, poussoirs et amortisseurs Blistein
Nom du moteur Lamborghini 3512
Cylindrée 3 493 cm³
710 ch à 13 800 tr/min
Configuration V12 ouvert à 80°
Position du moteur Longitudinal arrière
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Dimensions et poids Empattement : 2 940 mm
Voie avant : 1 692 mm
Voie arrière :1 618 mm
Poids : 515 kg
Carburant Elf
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 19. Drapeau : France Philippe Alliot
19. Drapeau : Japon Toshio Suzuki
20. Drapeau : France Érik Comas
Début Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1993
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16000
Championnat constructeur 10e avec 3 points
Championnat pilote Philippe Alliot : 17e
Érik Comas : 21e
Toshio Suzuki : 31e

Chronologie des modèles (1993)

La Larrousse LH93 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie française Larrousse dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1993. Propulsée par un moteur V12 Lamborghini, la LH93, première monoplace construite en interne par Larrousse, est une évolution de la Venturi LC92 conçue par le constructeur français Venturi. La LH93 est pilotée par le Français Philippe Alliot, remplacé en fin de saison par le Japonais Toshio Suzuki, et par le Français Érik Comas.

HistoriqueModifier

Si la Larrousse LH93 s'avère être fiable, elle est cependant peu performante. L'écurie française marque ses premiers points de la saison lors de la quatrième manche du championnat, au Grand Prix de Saint-Marin, lors duquel Philippe Alliot, parti quatorzième, profite des nombreux abandons pour terminer cinquième, à deux tours du vainqueur Alain Prost. Son équipier Érik Comas abandonne au bout de dix-huit tours à la suite d'un problème lié à la pression d'huile après s'être élancé de la dix-septième place sur la grille[1],[2].

Il faut ensuite attendre la treizième épreuve de la saison, disputée en Italie, pour voir une Larrousse dans les points, puisque Comas, pourtant parti vingtième, profite également des nombreux abandons survenus lors de cette course pour franchir la ligne d'arrivée en sixième position à deux tours du vainqueur Damon Hill. Alliot, qualifié en seizième position, termine neuvième[3],[4].

Pour les deux dernières courses de la saison, Alliot est remplacé par le Japonais Toshio Suzuki, qui apporte une dotation de 600 000 francs à l'écurie française, alors à court de liquidités. Suzuki réalise sa meilleure performance lors du Grand Prix du Japon, où, élancé depuis la vingt-troisième place, il se classe douzième, alors que Comas, vingt-et-unième des qualifications, abandonne au dix-septième tour à la suite de la casse de son moteur Lamborghini[5],[6],[7].

À l'issue de la saison, Larrousse termine dixième du championnat du monde des constructeurs, avec trois points. Philippe Alliot se classe dix-septième du championnat des pilotes avec trois points, tandis qu'Érik Comas est vingt-et-unième avec un point[8].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

 
La Larrousse LH93 d'Érik Comas dans la voie des stands du circuit de Silverstone.
Résultats détaillés de la Larrousse LH93 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1993 Larrousse F1 Lamborghini 3512
V12
Goodyear AFS BRÉ EUR SMR ESP MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP AUS 3 10e
Philippe Alliot Abd 7e Abd 5e Abd 12e Abd 9e 11e 12e 8e 12e 9e 10e
Toshio Suzuki 12e 14e
Érik Comas Abd 10e 9e Abd 9e Abd 8e 16e Abd Abd Abd Abd 6e 11e Abd 12e

Légende : ici

Notes et référencesModifier

  1. « Qualifications du Grand Prix de Saint-Marin 1993 », sur statsf1.com (consulté le 23 octobre 2019)
  2. « Classement du Grand Prix de Saint-Marin 1993 », sur statsf1.com (consulté le 23 octobre 2019)
  3. « Qualifications du Grand Prix d'Italie 1993 », sur statsf1.com (consulté le 23 octobre 2019)
  4. « Classement du Grand Prix d'Italie 1993 », sur statsf1.com (consulté le 23 octobre 2019)
  5. « Présentation du Grand Prix du Japon 1993 », sur statsf1.com (consulté le 23 octobre 2019)
  6. « Qualifications du Grand Prix du Japon 1993 », sur statsf1.com (consulté le 23 octobre 2019)
  7. « Classement du Grand Prix du Japon 1993 », sur statsf1.com (consulté le 23 octobre 2019)
  8. « Classement du championnat 1993 », sur statsf1.com (consulté le 22 octobre 2019)

Sur les autres projets Wikimedia :