Langues boréales

Les langues boréales sont une superfamille hypothétique qui regroupe la plupart des langues d'Eurasie et d'Amérique, à l’exception des langues d'Australie, de Nouvelle-Guinée, des îles Andaman, et plus généralement de la branche australasienne. Les langues d'Afrique sub-saharienne n'en font pas partie. Il existe deux modèles : celui de Sergueï Starostin et celui de Harold C. Fleming.

Carte des langues boréales selon Harold C.Fleming, incluant donc les langues amérindiennes.
Carte des langues boréales

Modèle de StarostinModifier

Sergueï Starostin (2002) subdivise le groupe des langues boréales en deux sous-groupes : celui les langues nostratiques et celui des langues dené-daïques. Ce dernier se divise à son tour en langues dené-caucasiennes et en langues austriques.

Selon Starostin, des parentés plus lointaines pourraient être proposées avec les langues papoues, aborigènes d'Australie, andamanaises, voire avec les langues nigéro-congolaises, les langues nilo-sahariennes et les langues khoïsan. En suivant cette logique d'embranchement, on aboutirait finalement à l'hypothétique langue originelle de l'humanité.

Starostin étant mort en 2005, il ne put compléter sa théorie. C'est pourquoi certaines familles de langues comme les langues amérindes n'ont pas été classées.

 
Classification des langues boréales selon Starostin

La phylogénie des langues boréales proposée par Starostin est la suivante[1] :

Modèle de FlemingModifier

Harold Fleming a proposé une subdivision des langues boréales, non pas en deux super-phylums (nostratique et déné-daïc), mais en 10 sous-groupes qui se seraient progressivement séparés :

Notes et référencesModifier

  1. « Long-range etymologies : Query result », sur starlingdb.org (consulté le )
  2. a et b Harold Fleming (2002) "Afrasian and Its Closest Relatives: the Borean Hypothesis", Global Perspectives on Human Language
  3. a b et c Harold C. Fleming, Stephen L. Zegura, James B. Harrod, John D. Bengtson, Shomarka O.Y. Keita, The Early Dispersions of Homo Sapiens sapiens and proto-Human from Africa, Mother Tongue (journal), n° XVIII, p.143-188, 2013

BibliographieModifier

  • Harold C. Fleming, Stephen L. Zegura, James B. Harrod, John D. Bengtson, Shomarka O.Y. Keita, The Early Dispersions of Homo Sapiens sapiens and proto-Human from Africa, Mother Tongue (journal), n° XVIII, p.143-188, 2013

Article connexeModifier