Langues au Pérou

langues d'une région géographique

Langues au Pérou
Langues officielles Espagnol
Langues principales
  84
  13
  2
[Note 1]
Langues des signes Langue des signes péruvienne

Les langues au Pérou regroupent l’ensemble des langues, qu’elles soient autochtones ou allochtones, du Pérou. Au niveau culturel, le Pérou présente une grande diversité linguistique. Selon des estimations, il existe une cinquantaine de langues qui cohabitent dans le territoire péruvien.

La langue officielle la plus répandue au Pérou est l’espagnol, appelé aussi castillan qui est aussi la langue maternelle de 80,2 % de la population et la lingua franca de la société péruvienne. Les langues autochtones, dont le quechua (13,2 %) et l’aymara (1,8 %), viennent en deuxième et troisième position. D'autres langues amérindiennes y sont aussi parlées, mais leurs locuteurs sont beaucoup moins nombreux et plusieurs de ces langues sont en voie de disparition, au profit de l'espagnol.

Langues autochtonesModifier

 
Distribution géographique des langues quechuas

Les langues autochtones du Pérou sont parlées principalement dans les régions centrales des Andes et dans la forêt amazonienne. Une grande partie des langues andines étaient parlées dans les régions côtières et andines du Nord du pays, mais elles disparurent au cours du XIXe siècle lorsque les populations concernées furent scolarisées en espagnol.

Les quatre langues autochtones des Andes qui s'utilisent encore couramment et qui ont été dotées d'alphabets sont le quechua, l'aymara, le jaqaru et le kawki. Par ailleurs, un grand nombre de langues subsistent jusqu’à nos jours dans la région amazonienne, dont les plus importantes sont l'ashánika et l'aguaruna. Actuellement, les linguistes ont identifié 14 familles linguistiques dans le territoire péruvien et il reste encore à regrouper plusieurs langues isolées et non classées.

On sait aujourd’hui que le nombre des langues autrefois employées au Pérou dépassait largement 300, voire 700 selon le chroniqueur José de Acosta[1]. C’est à partir de l’époque coloniale mais surtout à l’époque républicaine que les langues indigènes connaissent une période difficile avec la discrimination anti-indigène de la part de la population dominante d’origine européenne, dite « créole », avec l’esclavage et l’extinction de certains peuples aborigènes, l’acculturation des autres puis l’indifférence du gouvernement péruvien à leur égard. Durant plus de quatre siècles, les cultures autochtones ne sont pas perçues comme des civilisations (pas même par leurs porteurs) mais comme des us, coutumes et superstitions de « sauvages païens » : le christianisme et la langue espagnole s’imposent comme les seules clefs pouvant ouvrir les portes de l’ascension sociale[2].

Tous ces facteurs ont provoqué une réduction du nombre des langues à 150, lesquelles se trouvent pour la plupart en voie de disparition. Même des langues autrefois prestigieuses ayant eu le statut de lingua franca dans l’Empire inca, comme le Pukina jadis dominant dans tout le bassin du lac Titicaca, ont déjà disparu (les deux derniers locuteurs du pukina, qui vivaient à Puno, se sont éteints dans les années 2000, leurs familles passant à l’aymara et à l’espagnol)[3].

Données démolinguistiquesModifier

Population par langue maternelle âgés de plus de 5 ans
Langue Locuteurs 1993 %
(total)
Locuteurs 2007 %
(total)
Espagnol 15 405 014 80,27 % 20 723 489 83,92 %
Quechua 3 177 938 16,56 % 3 262 137 13,21 %
Aymara 440 380 2,29 % 434 372 1,76 %
(autre langue indigène) 132 174 0,69 % 223 941 0,91 %
(langue étrangère) 35 118 0,18 % 21 097 0,09 %
(sans réponse / sourd-muets) 117 979 28 905

Liste des langues autochtones du PérouModifier

Voici une liste non exhaustive des langues autochtones disparues au XXe siècle ou en voie de disparition.

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Langue maternelle (%, 2007).

RéférencesModifier

  1. Historia natural y moral de las Indias, Séville 1590, œuvre traduite en français par Robert Regnault en 1598 sous le titre Histoire naturelle et morale des Indes tant occidentales qu'orientales sur disponible sur Gallica
  2. César Ferreira et Eduardo Dargent-Chamot, (en) Culture and Customs of Peru, Greenwood Publ., Westport, Conneticut 2003, 163 p. (ISBN 9780313303180)
  3. Denise Arnold, Sabine Dedenbach-Salazar, Juan de Dios Yapita et Ricardo López, Las lenguas uru-chipaya andinas (estado de la investigación 2002), [1], ed. ILCA (Institut des langues et civilisations andines)