Lac Triton

Le lac Triton, lac Tritonide ou lac Tritonis[1] (latin : lacus Tritonis), est un lac d'eau douce de la Libye antique décrit par plusieurs textes de l'Antiquité classique.

DescriptionModifier

Il a été décrit par des historiens grecs tels Hérodote[2] et Diodore de Sicile[réf. souhaitée], qui le placent en Libye (territoire des Libyens) dans une région qui correspond au Sud tunisien selon Jean Peyras Pol Trousset qui l'identifie au Chott el-Jérid[1]. Hérodote lui donne 2 300 km2 et rapporte qu'il était alimenté par le fleuve Triton[2]. On retrouve également une mention du lac dans l'épopée des Argonautiques, écrite par le poète Apollonios de Rhodes[réf. souhaitée].

Selon l'Énéide[3] entre autres, Athéna serait née sur ses bords, sortant du crâne de son père Zeus (ayant avalé sa mère, Métis) fendu par Héphaïstos, d'où le surnom de « Tritonide » ou de « Tritogénie » qu'elle porte parfois.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean Peyras et Pol Trousset, « Le lac Tritonis et les noms anciens du chott el Jérid », Antiquités africaines, no 24,‎ , p. 149-204 (lire en ligne, consulté le ).
  2. a et b Hérodote, Histoires [détail des éditions] [lire en ligne] (IV, 179).
  3. Virgile, Énéide [détail des éditions] [lire en ligne] (II, 170).

BibliographieModifier

  • Pierre Grimal, La mythologie grecque, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Quadrige », .