Ouvrir le menu principal

Antiquité classique

période historique
Le Forum romain, haut lieu de l'Antiquité classique.

Le terme Antiquité classique s'oppose à Antiquité tardive et renvoie à l'héritage de la civilisation gréco-romaine. Il est surtout employé dans les découpes historiques relatives à l'historiographie anglo-saxonne (historiens anglais et américains principalement) pour décrire l'Antiquité.

On considère que cette période débute avec les poèmes grecs d'Homère (parmi les plus anciens arrivés jusqu'à nous - VIIe siècle av. J.-C.), qu'elle englobe la Grèce classique, l'empire achéménide, la période hellénistique, la thalassocratie punique, la montée en puissance de Rome et l'apogée de l'Empire romain, et qu'elle finit avec l'évolution de la culture classique en culture proto-chrétienne aux débuts de la période dite de l'Antiquité tardive (dans les années 300).

Son emploi est une référence pour l'Europe occidentale des XVIIIe et XIXe siècles, qui, fortement influencée par le classicisme et le néoclassicisme, se réinvente une continuation culturelle de ce passé par lassitude envers les idées véhiculées par l'Occident chrétien. La représentation des ruines grecques et romaines dans le mouvement romantique, suite aux voyages de redécouverte en Italie, en Espagne et en Grèce, en est une manifestation artistique.

Articles connexesModifier

Découpes de l'Antiquité 

Ces deux découpages excluaient traditionnellement l'Empire romain d'Orient qu'elles comptaient parmi les « États grecs » du moyen âge, depuis la rivalité médiévale entre « Latins » et « Grecs » au sujet de l'héritage romain.