La Grandière (navire)

page d'homonymie de Wikimedia

Quatre navires de la Marine française ont porté le nom de La Grandière, d'après l'amiral Pierre-Paul de La Grandière (1807-1876) qui fut gouverneur de la Cochinchine et commandant en chef des forces navales françaises d'Extrême-Orient :

  • le La Grandière, une canonnière de 26 tonnes et 120 chevaux préfabriquée à Nantes aux chantiers Dubigeon puis assemblée et armée de deux canons de 37 mm à l'arsenal de Saïgon en 1893[1]. Elle est envoyée sur le haut Mékong pour s'opposer à l'occupation larvée de sa rive gauche par le royaume du Siam[1] Elle devait également étudier la navigabilité du Yang Tsé Kiang[1]. Elle coule accidentellement en juillet 1910 dans les rapides de Ken Luong sur le fleuve Mékong. Cet accident entraina la mort de 4 militaires français dont le général Léon de Beylié ;
  • le La Grandière, une canonnière lancée en 1921 à Brest d'un déplacement de 40 tonnes pour 29 mètres de long et 5 de large[1]. Elle est affectée à la flottille française sur le Yang Tsé Kiang où elle participe à différents combats. Rappelé à Shangaï en , après le déclenchement de la guerre sino-japonaise, le navire est désarmé puis démantelé à Saïgon l'année suivante;
  • le La Grandière, un aviso colonial de classe Bougainville lancé en 1939 et en service jusqu'à 1959 ;
  • le La Grandière, un bâtiment de transport léger (BATRAL) de classe Champlain lancé en 1985 et en service jusqu'en 2016.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d "Les bâtiments ayant porté le nom de La Grandière" par Léon Rochotte, Net Marine.

Article connexeModifier