La Boucherie (restaurant)

chaine de restaurant

Groupe la Boucherie
Création 1974
Dates clés 3 octobre 2007 : immatriculation de la société actuelle
Fondateurs Jacques Salmon et Bertrand Baudaire
Forme juridique Société anonyme
Siège social Saint-Barthélemy-d'Anjou
Drapeau de France France
Direction Bertrand Baudaire - Alexandre Baudaire - Solène Bouvet - Antoine Luneau
Actionnaires Naxicap Partners, Perspectives, Participations Breds et BNP Paribas Développement, La Boucherie Groupe Morgalex
Activité Activités des sièges sociaux
Filiales Distribouch - Gestbouch - Ouvea - Galva - Notre Cuisine
SIREN 500 198 775
Site web www.la-boucherie.fr

Fonds propres 23 858 200 € fin 2018
Chiffre d'affaires 5 011 900 € en 2018 (hors franchisés)[1]

Le Groupe la Boucherie est une chaîne de plus de 130 restaurants grills, en France métropolitaine, dans les DOM-TOM (Martinique, La Réunion) mais aussi à l'international (Luxembourg, Russie, Suisse, Thaïlande).

Les restaurants La Boucherie proposent des pièces de boucher, affinées et découpées au sein de son propre atelier, qui est intégré au groupe depuis 1999 situé à Brive-la-Gaillarde dans le Limousin.

HistoireModifier

En 1974, Jacques Salmon, boucher de métier, transforme son restaurant Le Refuge à Megève en restaurant à viande. Un second restaurant est ensuite ouvert à Annemasse.

Bertrand Baudaire s'associe à lui en 1983 pour développer le concept La Boucherie[2]. En 1996, les restaurants La Boucherie sont développés en franchise. Ils sont au nombre de douze en 1997, cinquante en 2006, cent en 2013 et cent quarante en 2016, toujours en 2016 la chaîne Bistrot du Boucher est racheté par La Boucherie.

En , le groupe La Boucherie annonce l'acquisition de Poivre Rouge et de ses 78 points de ventes à travers la France auprès des Mousquetaires[3],[4]. Cette transaction dont le montant n'a pas été dévoilé prendra effet en [5].

Identité visuelleModifier

Le Groupe La Boucherie est représenté par son logo depuis 2003.

La mascotte Marguerite est aussi représentative de certaines communications moins institutionnelles.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier