Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morice.
Léopold Morice
Place de la Republique Paris France.jpg
Monument à la République
Place de la République (Paris)
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Maître
Fratrie

Jean Léopold Morice est un sculpteur français né à Nîmes le , et mort à Paris le [1],.

BiographieModifier

Jean Léopold Morice est le fils de François Morice, ébéniste, et de Désirée Boutin, couturière.

Léopold Morice fait son apprentissage dans l'atelier de Auguste Bosc puis dans celui de François Jouffroy en 1862. En 1865, il est admis à l'École des beaux-arts de Paris. Son talent lui permet de remporter plusieurs médailles au cours de sa formation académique. Il débute au Salon des artistes français dés 1868, et expose à ce Salon jusqu'en 1913. Il est médaillé en 1875, troisième classe en 1879 et médaille d'or en 1883[2].

Il bénéficie de nombreuses commandes publiques en 1875, à Paris, Dunkerque, Nîmes, Pompignan, au Vigan et au Venezuela. Le Monument à la République, inaugurée sur la place du même nom à Paris en 1883, constitue une de ses œuvres les plus célèbres ; son frère Charles en réalisa les plans du piédestal. Il réalise, en 1910 et 1911, deux monuments à la mémoire de Louis-Joseph de Montcalm, un à Vestric-et-Candiac (Gard), lieu de naissance du général français, l'autre à Québec, lieu de sa mort.

Georges Bellerive dit de lui : « L'œuvre de monsieur Morice est toute d'inspiration et le place au premier rang des statuaires français. Son art très personnel donne la sensation vécue et atteint parfois le sublime. Il a de plus un talent d'une rare souplesse, car du même ciseau sont sorties tantôt des scènes grandiosement épiques, tantôt de gracieuses et exquises compositions »[3].

FamilleModifier

Le frère de Léopold Morice, François-Charles Morice (1848-1908), est architecte[2],[4]. Il est le grand-père du violoncelliste Pierre Fournier (1906-1986).

ŒuvresModifier

  • Christ adoré par les Anges, médaille de seconde classe au Salon de 1875.
  • Hylas, statue acquise par la Ville de Paris.
  • Rosa mystica, Salon de 1879.
  • Sergent du parloir des bourgeois au seizième siècle, commandée en 1884 pour le nouvel hôtel de ville de Paris.
  • Monument à la République, réalisé avec son frère, inauguré le 14 juillet 1883.
  • La Danseuse, Salon de 1886.
  • La Rose de mai, Salon de 1886.
  • Raspail, placé en 1889 dans les jardins de Denfert-Rochereau, fondu en 1942.
  • La gloire de Marceau, en 1890.
  • Général Championnet, placé en 1891 à Antibes.
  • Sergent Triaire, Salon de 1892, pour la ville du Vigan (Gard).
  • Colonel Bourras, Salon de 1892, pour la ville de Pompignan (Gard).
  • Général Perrier, commandé par la ville de Valleraugue, en 1892.
  • Monument à l'anthropologiste Quatrefages de Bréau, commandé par la ville de Valleraugue, en 1894.
  • Monument à Montcalm, Salon de 1909, inauguré à Vestric-et-Candiac en 1910 par Gaston Doumergue. Un autre exemplaire est inauguré l'années suivante à Québec.
  • Henri de Bornier, de Lunel, en 1912.
  • Allégories pour la façade de la galerie des Arts de Nîmes, Salon de 1894.
  • Les Joies du foyer, Salon de 1895.
  • Sainte Cécile, Salon de 1896.
  • Génie des eaux, pont Alexandre III, à Paris.
  • Fillette à la coquille, pour le pont Alexandre III, à Paris.
  • Diane et Endymion, Salon de 1901.
  • Monuments aux enfants de Dunkerque morts pour la patrie, réalisé avec son frère, inauguré le 6 juillet 1906[5].
  • Papillons, Salon de 1908.

RécompenseModifier

DistinctionModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir les actes de naissance et de décès dans son dossier sur la base Léonore
  2. a et b Catalogues du Salon des artistes français de 1884 et 1885. En ligne sur Gallica.
  3. Publication Les deux monuments à Montcalm.
  4. Également sociétaire des artistes français, il expose un Monument à la gloire de Léon Gambetta au Salon de 1885.
  5. Université de Lille : Monuments aux morts, Dunkerque
  6. « Morice, Jean Léopold », base Léonore, ministère français de la Culture

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Notice artiste no 76986 du musée d'Orsay.