Ouvrir le menu principal

Léon Salagnac

homme politique français

Léon Salagnac
Fonctions
Député de la 55e circonscription de la Seine
Gouvernement Ve République
Groupe politique communiste
Successeur Guy Ducoloné
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Treignac
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Malakoff
Nationalité Française
Parti politique PCF
Profession Charpentier

Léon Salagnac, né le à Treignac (Corrèze) et mort le à Malakoff (Hauts-de-Seine), est un homme politique français, membre du Parti communiste français.

Biographie[1]Modifier

Issu d'une famille d'ouvriers ruraux pauvres, Léon Salagnac commence à travailler à 13 ans comme apprenti charpentier et se syndique à 15 ans. Soldat engagé dans la Première Guerre mondiale, il est fait prisonnier. À son retour en France, il renoue avec l'action syndicale et adhère au Parti communiste français.

Aux élections municipales du 12 mai 1935, il est élu conseiller municipal de Malakoff. Il devient premier adjoint au maire le 12 mars 1938. Consécutivement aux mesures de répression prises contre les communistes, il est placé en détention surveillée en décembre 1939 et déchu de son mandat le 29 février 1940. Il est libéré en août 1940.

Il est de nouveau arrêté le 25 janvier 1941 par la police de Vichy, pour distribution de tracts, et incarcéré à la Santé, puis interné à Aincourt le 21 avril 1941, et enfin à Rouillé le 6 septembre 1941. Il s’évade le 3 mars 1942 et rejoint la résistance communiste dans la région parisienne. En 1944, il est désigné à la tête du Comité de libération de Malakoff.

Léon Salagnac est élu conseiller général en 1945, maire de Malakoff dès avril 1945, puis réélu en octobre 1947, janvier 1948, avril 1953 et mars 1959. Il est élu député de la 55ème circonscription de la Seine en novembre 1962. Il siège à la commission de la production et des échanges de 1962 à 1964.

RéférencesModifier

Liens externesModifier