Légation des Romagnes

Légation des Romagnes

 – -

Description de l'image Legation of the Romagne Location.svg.
Informations générales
Statut Légat apostolique
Capitale Bologne

La Légation des Romagnes[1],[2],[3] ou Ire Légation fut une subdivision administrative des États pontificaux instituée par Pie IX le [4]. Elle a pour frontière au nord le Royaume lombard-vénitien, à l'est l'Adriatique, à l'ouest le Duché de Modène et de Reggio, au sud la Légation des Marches, la République de Saint-Marin et le Grand-duché de Toscane.

En 1859, la légation compte 1 014 582 habitants[1]. Le chef-lieu est la ville de Bologne.

ToponymeModifier

Dès la création de l’institution, la Ie Légation fut appelée Légation de Romagne par le Cardinal secrétaire d'État Giacomo Antonelli. Tout en se référant à tradition onomastique historiquement en vigueur, le nom était inapproprié en partie parce que le territoire s'étendait au-delà de la Romagne et elle avait pour capitale une ville émilienne.
En 1858, le nom est changé en celui de Légation des Romagnes[5],[6].

HistoireModifier

Le système de délégations, introduit dans les États pontificaux au moment de Pie VII (1816), fut réformé par Pie IX avec la création de quatre grandes légations et de la circonscription de Rome.

La légation des Romagnes réunit les quatre légations existantes de Bologne, Ferrare, Forli et Ravenne. Les anciennes provinces conservèrent un délégué à la place du légat apostolique[4] : il s'agissait en fait d'une délégation de la 1re classe attribuée au soin d'un cardinal. Les quatre délégations furent à leur tour divisées en un total de 38 gouvernements : 10 à la délégation de Bologne, Ferrare et Forlì, 8 à celle de Ravenne[1].

La nouvelle structure fut de courte durée, et en particulier la légation des Romagnes qui constitua, avec le plébiscite pour l'annexion au Royaume de Sardaigne (-), la première grande perte territoriale des États pontificaux en faveur du Royaume d'Italie.

La Légation dissoute, l'État italien inclut dans son organisation administrative les quatre provinces pontificales.

BibliographieModifier

  • (it) Cesare Facchini, La capitolazione d'Ancona del MDCCCXXXI : notizie e documenti raccolti, Bologne,
  • (it) Domenico Spadoni, La cospirazione di Macerata del 1817 ossia il primo tentativo patriottico italiano dopo la restaurazione, Macerata, Stab. tip. Mancini,
  • (it) Domenico Spadoni, Una trama e un tentativo rivoluzionario dello Stato romano nel 1820-21, Rome, Segati & c.,
  • (it) Antonio Vesi, Rivoluzione di Romagna del 1831: narrazione storica, corredata di tutti i relativi documenti, Florence, A. Vesi, (lire en ligne)
  • (it) Gioacchino Vicini, La rivoluzione dell'anno 1831 nello Stato romano; memorie storiche e documenti editi ed inediti raccolti e pubblicati da Gioacchino Vicini, Imola, Galeati e figlio,
  • (it) Gioacchino Vicini, Lo stato politico delle quattro legazioni e la sommossa di Forlì nel 1832, Zanichelli,
  • (it) Antonio Zanolini, La rivoluzione avvenuta nello Stato Romano l'anno 1831: narrazione storica; opera postuma, Successori Monti,

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Biographie de », sur Légations et délégations des États pontificaux en 1859
  2. « Communauté, États pontificaux, 1815 - 1870 », sur Système d'informations unifié par la surintendance des archives
  3. Sistema Informativo Unificato per le Soprintendenze Archivistiche
  4. a et b « L'édit de Pie IX du 22 novembre 1850 »
  5. « Romagne ou Romagnes? »
  6. Romagna o Romagne?

Source de traductionModifier