Léa Vicens

rejoneadora française

Léa Vicens
Image illustrative de l’article Léa Vicens
Léa Vicens quelques instants avant une corrida à Nîmes, 2016.
Présentation
Naissance
Nîmes
Nationalité Française
Site internet http://leavicens.com/fr_FR/es_ES/
Carrière
Alternative , Nîmes, Paco Ojeda, Diego Ventura, Ángel Peralta, Marie Sara
Confirmation d'alternative , Madrid, Pablo Hermoso de Mendoza, Leonardo Hernández

Léa Vicens est une femme torero à cheval (en espagnol, rejoneadora) française née à Nîmes le . Elle a reçu l'alternative le dans les arènes de Nimes sa ville natale des mains de Don Ángel Peralta, avec pour témoins Marie Sara, Paco Ojeda et Diego Ventura[1].

PrésentationModifier

Elle vit et s'entraîne près de Séville en Andalousie dans le domaine des frères Rafael Peralta et Ángel Peralta qui sont ses apoderados[2].

Elle fait un début triomphal dans les arènes de Olmedo, (Valladolid), le où elle coupe deux oreilles et sort a hombros de la plaza[3]. Le 11 octobre suivant, elle triomphe encore devant des novillos des Peralta. En 2011 pour sa première saison, elle est classée à la 53e place de l'escalafón des rejoneadors[4].

En 2011, elle a participé à 15 corridas et coupé 20 oreilles et une queue[5].

Elle confirme ses bons débuts en 2012, ce qui lui ouvre les portes de la Real Maestranza de Séville en . Elle accède dès lors au statut de figura. À cette époque, elle torée uniquement en Espagne.

Forte de ses succès espagnols, elle fait sa présentation en France le aux arènes des Saintes Maries de la Mer[6] et triomphe lors de la nocturne des fêtes de la Madeleine à Mont de Marsan le où elle coupe trois oreilles, une queue et sort a hombros des arènes du Plumaçon (Toros de Fuente Rey pour Sergio Galan, Joao Moura hijo et Léa Vicens).

En elle reçoit l'alternative des mains de Paco Ojeda en presence de Diego Ventura dans les arènes de Nîmes et finit la temporada dans le haut du classement confirmant ainsi son statut de figura.

En 2016 elle finit première de l'escalafon en ayant fait sa présentation à Madrid, Lisbonne et Bilbao. Son style épuré et classique lui permet de conquérir les plus grandes arènes et d'accumuler les premières places.

En 2017, elle continue de briller avec de nombreuses grandes portes et finit première de l'escalafon devant notamment Diego Ventura.

En 2018, elle renouvelle ses triomphes dans les grandes arènes françaises et espagnoles. Le , à Madrid, elle coupe une oreille de poids dans une arène comble et sous des trombes d'eau. Elle termine à nouveau première de l'escalafon, devant Diego Ventura et Pablo Hermoso de Mendoza.

En 2019, les triomphes continuent tant en France qu'en Espagne, avec 40 corridas elle termine à nouveau en tête de l'escalafon avec le plus de corridas toréées en plazas de lère catégorie. Les sorties "à hombros" se sont succèdé entre autres Valencia, Jerez, Burgos, Béziers, Dax, Baeza, Huesca,Salamanque, Logrono, Jaen, avec également en particulier la grande porte à Madrid la veille de Pentecôte ( seule rejoneadora à ce jour) et le surlendemain à nouveau la grande porte de Nimes.

AutresModifier

    • Toreros ayant partagé l'affiche avec Léa Vicens : Pablo Hermoso de Mendoza, Diego Ventura, Leonardo Hernandez, Andy Cartagena, Manuel Manzanares, Noelia Mota, Sergio Vegas, Sergio Galán, Francisco Palha, Fermin Bohorquez, Guillermo Hermoso de Mendozza, .
  • Principales arènes où elle a toréé : Madrid, Lisbonne, Nîmes, Arles, Béziers, Dax, Bayonne, Mont de Marsan, Seville, Huelva, Ronda, Saragosse, Valencia, Bilbao, Grenade, Alicante, Cordoue, Huesca, Salamanque, Burgos, Logrono, Jaen.
  • Chevaux: Gacela, Bético, Guitarra, Jazmín, Espontáneo, Greco, Deseado, Bach, Diluvio, Bazuka, Nadal, Oro, Champan, Hermoso, Diamante, guitara...

BibliographieModifier

  • Auguste Lafront, Encyclopédie de la corrida, Paris, Prisma,

Notes et référencesModifier

Lien externeModifier

Articles connexesModifier