Ouvrir le menu principal

L'Armée du salut (film)

film de Abdellah Taïa, sorti en 2013
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Armée du salut.
L'Armée du salut
Réalisation Abdellah Taïa
Scénario Abdellah Taïa, d'après son roman éponyme
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau du Maroc Maroc
Genre Drame
Durée 84 min.
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Armée du salut est un film franco-suisso-marocain réalisé par Abdellah Taïa, sorti en 2013. Il est inspiré du roman du même nom.

SynopsisModifier

Abdellah est un adolescent marocain introverti qui vit dans un quartier populaire de Casablanca avec sa famille nombreuse et se laisse séduire en cachette par des hommes plus âgés. Il est moqué par ses cinq sœurs et obligé de remplir des tâches ménagères par sa mère autoritaire et superstitieuse. Les relations au sein de la famille ne sont que rapports de force. L'adolescent admire de manière trouble son frère aîné Slimane qui refuse de parler arabe et préfère parler le français, langue d'avenir selon lui.

Un jour, Abdellah se glisse dans la chambre de son frère pour renifler l'odeur qu'il laisse dans ses draps. Le père de famille quant à lui est violent et inconsistant. Slimane emmène en été Abdellah et leur petit frère Mustapha dans une petite station balnéaire. Mais Slimane part draguer une serveuse de restaurant, abandonnant ses petits frères, et Abdellah se laisse séduire par un estivant de passage, sans échanger un mot.

Dix ans plus tard, Abdellah est l'amant d'un universitaire genevois. Il lui obtient une bourse à l'université et Abdellah arrive à Genève un automne. Il rompt avec son amant genevois et se retrouve hébergé à l'Armée du salut. Les dernières images montrent Abdallah écoutant son compagnon de chambre originaire de Meknès lui chanter une chanson du pays. Il est plein de tristesse à cette évocation.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier