L'Année épigraphique

L'Année épigraphique  
Titre abrégé AE
Discipline épigraphie (essentiellement latine et grecque)
Langue Français
Publication
Maison d’édition PUF (Paris) (France)
Période de publication 1888 à aujourd'hui
Fréquence Annuelle
Indexation
ISSN (papier) 0066-2348
ISSN (web) 2492-0509
Liens

L'Année épigraphique est une revue annuelle française d'épigraphie, créée en 1888 par René Cagnat.

HistoriqueModifier

René Cagnat est alors professeur au Collège de France, titulaire de la chaire d'épigraphie et antiquités romaines. Il est assisté pour la création de la revue par Jean-Guillaume Feignon. La revue est d'abord liée à la Revue archéologique, jusqu'au numéro daté de 1964, puis est devenue une publication autonome des PUF bénéficiant d'une subvention du CNRS.

DescriptionModifier

L'Année épigraphique (abrégée AE) recense les inscriptions découvertes chaque année concernant le monde romain, essentiellement en latin ou en grec, et parues dans les périodiques spécialisés en France et à l'étranger. Elle est d'abord diffusée par l'opérateur JSTOR, puis sur le portail Cairn.

La revue organise un colloque pour son premier centenaire, qui s'est tenu à Paris du 19 au 21 octobre 1988 et a fait l'objet d'une publication en 1990.

RédactionModifier

Les anciens rédacteurs de la revue sont Alfred Merlin, Jean Gagé, Marcel Le Glay, Hans-Georg Pflaum, Pierre Wuilleumier et André Chastagnol. Depuis 1992, Mireille Corbier est directrice de la revue[1].

RéférencesModifier

  1. « L'Année épigraphique — La rédaction de la publication », sur anneeepigraphique.msh-paris.fr, (consulté le 21 février 2020).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier