Mireille Corbier

historienne française et directrice de recherche au CNRS
Mireille Corbier
Fonction
Directrice de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
Nom de naissance
Mireille GrocVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Historienne de l'Antiquité classique, épigraphiste, directrice de recherche au CNRSVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinction

Mireille Corbier (née le ) est une historienne française, spécialiste de l'antiquité romaine. Elle est directrice de recherche émérite au CNRS et directrice de L'Année épigraphique.

Biographie modifier

Mireille Corbier (née Groc[1]) est élève de l'École normale supérieure de Sèvres (1962-1966)[2] et agrégée d'histoire[3]. Elle est professeure d'histoire au lycée de Dreux, puis assistante d'histoire ancienne à l'université Paris X-Nanterre de 1967 à 1972[3]. Elle est membre de l'École française de Rome de 1972 à 1975. Elle soutient en 1972 une thèse de 3e cycle intitulée Les responsables sénatoriaux de l'aerarium saturni et de l'aerarium militare sous l'empire (date de publication : 1974) sous la direction d'André Chastagnol à l'université Paris-IV[4], puis est nommée au CNRS en 1975. Elle donne des cours d'anthropologie à l'université Paris-VIII.

Elle est membre émérite de la section « Histoire et archéologie des civilisations antiques » du Comité des travaux historiques et scientifiques et membre de plusieurs sociétés savantes[5]. Elle est notamment membre fondateur de l'Association internationale pour l'étude des inscriptions mineures (Ductus) et membre de son comité scientifique[6]. Elle est Fellow du Gonville and Caius College (Cambridge) (1985) et de St Hilda's College (Oxford) (1996)[7].

Elle dirige depuis 1992[8] L'Année épigraphique[5].

Activités de recherche et éditoriales modifier

Elle publie en 1974 sa thèse sous l'intitulé L'Aerarium Saturni et l'aerarium militare. Administration et prosopographie sénatoriale[9]. Elle est spécialiste d'épigraphie[10] et, plus généralement, de l'écriture dans la Rome antique[11],[12].

Publications modifier

  • L'Aerarium saturni et l'aerarium militare. Administration et prosopographie sénatoriale, Rome, École française de Rome, 1974, 792 p.
  • Adoption et placement, (Paris, 1999)
  • Donner à voir, donner à lire. Mémoire et communication dans la Rome ancienne, CNRS Éditions, Paris, 2006 • (ISBN 978-2-27106-382-3)
  • L'Écriture dans la maison romaine, avec Jean-Pierre Guilhembet, Éditions De Boccard, Paris, 2011 • (ISBN 978-2-70180-314-2)
  • (dir.) Langages et communication : écrits, images, sons, avec Gilles Sauron, coll. « Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques », Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 2017 • (ISBN 978-2-73550-866-2)

Récompenses et distinctions modifier

Notes et références modifier

  1. a et b « Nominations au Journal officiel de la République française — décret du 15 novembre 1999 », sur legifrance.gouv.fr, (consulté le ).
  2. « Annuaire des anciens élèves, élèves et amis de l'École normale supérieure » (consulté le ).
  3. a et b « École française de Rome — Annuaire des anciens membres », sur efrome.it, (consulté le ).
  4. « Thèse de 3e cycle en histoire, Université Paris-IV », sur sudoc.abes.fr (consulté le ).
  5. a et b « Année épigraphique— Mireille Corbier », sur cths.fr (consulté le ).
  6. « Ductus - Association internationale pour l'étude des inscriptions mineures — Membres fondateurs », sur unil.ch/ductus (consulté le ).
  7. Page professionnelle sur anneeepigraphique.msh-paris.fr
  8. L'Année épigraphique — À propos de cette revue, sur cairn.info, [lire en ligne]
  9. [compte rendu] Daniel Nony, « Mireille Corbier, L'aerarium Saturni et l'aerarium militare. Administration et prosopographie sénatoriale, 1974. (Coll. de l’École française de Rome, 24) », Revue des Études Anciennes, vol. 78-79, nos 1-4,‎ , p. 328-330 (lire en ligne, consulté le ).
  10. [compte rendu] Christian Jouhaud, « Mireille Corbier. Donner à voir, donner à lire. Mémoire et communication dans la Rome ancienne Paris, CNRS Éditions, 2006, 296 p. », Annales, no 4,‎ , p. 921-923 (lire en ligne, consulté le ).
  11. [compte rendu] Jean-Pierre Guilhembet, « Mireille Corbier, Donner à voir, donner à lire. Mémoire et communication dans la Rome ancienne, Paris, CNRS, 2006, 292 p., 137 illustrations (dont 20 en couleurs) (Noëlle Géroudet) », Société française d'histoire urbaine, (consulté le ).
  12. [compte rendu] Isabelle Mossong, « L’écriture dans la maison romaine. – M. Corbier, J.-P. Guilhembet dir. – Paris : De Boccard, 2011. – 426 p : bibliogr., ill. – (De l’Archéologie à l’Histoire, (ISSN 1157-3872)) », Revue des études anciennes,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes modifier

Crédit d'auteurs modifier