Ouvrir le menu principal

Kuma (Kumamoto)

village japonais

Kuma
球磨村
Kuma (Kumamoto)
Hôtel de ville de Kuma
Drapeau de Kuma
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kyūshū
Préfecture Kumamoto
Code postal 〒869-6401
Démographie
Population 3 968 hab. ()
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 15′ 11″ nord, 130° 39′ 04″ est
Superficie 20 773 ha = 207,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Kumamoto

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Kumamoto
City locator 15.svg
Kuma

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 15.svg
Kuma

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 15.svg
Kuma
Liens
Site web Kuma

Le village de Kuma (球磨村, Kuma-mura?) est un village du district de Kuma, dans la préfecture de Kumamoto, sur l'île de Kyūshū, au Japon.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

 
Le fleuve Kuma à Kuma.

Le village de Kuma se situe dans le sud-ouest de la préfecture de Kumamoto. Ce village rural de montagne s'étend sur 25 km, dans sa longueur du nord au sud, à environ 35 km au sud de Kumamoto, capitale de la préfecture du même nom.

Le fleuve Kuma, dont l'embouchure se trouve au bord de la mer de Yatsushiro, traverse d'est en ouest la partie centrale de Kuma et forme la limite nord-ouest du village.

88 % de la superficie du village sont recouverts de forêts[1].

DémographieModifier

Au , la population de Kuma s'élevait à 3 968 habitants[2] répartis sur une superficie de 207,73 km2[1].

Depuis le milieu des années 1950, la population du village de Kuma n'a pas cessé de décroître, passant de 12 833 en 1955 à 6 150 en 1990 puis 4 249 habitants selon les résultats du recensement national de 2010[3].

En 1990, pour la première fois, la proportion des personnes âgées de plus de 64 ans est supérieure à celle des jeunes de moins de 15 ans et devient la tranche d'âges la plus importante en 2010[4].

Selon une projection statistique, la population de Kuma devrait passer en-dessous de la barre des 2 000 habitants au début des années 2040[3].

Municipalités voisinesModifier

ClimatModifier

La température annuelle moyenne de Kuma est d'environ 15 °C et les précipitations annuelles sont de 2 300 mm. L'hiver le mercure peut descendre jusqu'à −6,4 °C et grimper jusqu'à 36 °C en été[1].

ÉconomieModifier

Le village de Kuma est essentiellement une commune agricole qui produit des légumes, des fruits (pommes, poires, myrtilles, fraises) et du riz. Il maintient aussi une importante exploitation forestière, tirant bénéfice des ressources naturelles abondantes et durables de la région[1].

HistoireModifier

À l'époque d'Edo (1603-1868), les trois villages de Watari, Isshōchi et Kōnose sont des dépendances du domaine de Sagara[5]. En 1889, lors de la mise en place du nouveau système d'administration des municipalités élaboré par le gouvernement de Meiji, les trois villages sont intégrés dans un même district. Le , dans le cadre du programme national de regroupement de municipalités développé par le gouvernement japonais, les trois villages fusionnent et forment la nouvelle municipalité de Kuma dans le district du même nom[5].

CultureModifier

Lieux remarquablesModifier

Le village de Kuma est membre de l'association Les Plus Beaux Villages du Japon depuis 2013[6].

Sanctuaire KumanozaModifier

 
Sanctuaire Kumanoza dans la grotte Kōnose.

Dans le nord-ouest du village, prés du fleuve Kuma, le Kumanoza-jinja est un sanctuaire shintō construit dans l'entrée d'une caverne de calcaire : la grotte Kōnose. Ce lieu saint du shintoïsme est un kumano-jinja qui accueille les couples récemment mariés en quête d'une bénédiction divine[7].

L'eau de source qui s'écoule de la fontaine à l'entrée de la grotte est censée être de nature divine.

La grotte elle-même, haute de 7 m, large de 45 m et profonde de 70 m, est classée depuis lieu de beauté pittoresque de niveau national par le ministère de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie[8]. Son plafond est tapissé de stalactites et de nids d'hirondelles de fenêtre. Au fond de la grotte, des eaux de pluie stagnantes forment un étang.

Grotte KyūsendōModifier

Découverte en , sur la rive droite du fleuve Kuma dans l'ouest de Kuma, la grotte Kyūsendō est une grotte calcaire active : des concrétions calcaires, stalactites et stalagmites, continuent de se développer sous l'action érosive des eaux d'infiltration qui alimentent le fleuve Kuma[9].

Longue de 4,8 km, dont seul 1 km est accessible au public, elle est un habitat pour diverses espèces de chauves-souris : le Grand rhinolophe, Miniopterus fuliginosus et le Grand minioptère[10].

Sa formation, sous l'effet d'un soulèvement des fonds marins, remonterait à 300 millions d'années.

Rizières en terrassesModifier

Une scène pittoresque typique de Kuma est constituée par les rizières en terrasses des quartiers de Matsutani et Oninokuchi. Ces parcelles de terres cultivables couvertes de plants de riz — appelées tanada — sont aménagées en escalier sur les flancs des montagnes du village. Elles sont alimentées en eau de pluie captée par des canaux d'irrigation. Chaque terrasse est entourée d'une digue faite de pierres et de boue pour retenir l'eau[7].

Symboles municipauxModifier

La bannière de Kuma est composée d'un assemblage en un cercle des deux syllables stylisées formant le nom du village : «  » et «  », syllabe du syllabaire japonais hiragana. Ce motif, de forme arrondie, représente des villageois tous unis dans un village en plein essor au cœur du bassin du fleuve Kuma (couleur bleu)[1].

L'arbre symbole de la municipalité de Kuma est, depuis 1984, le Cèdre du Japon, et, depuis 2004, sa fleur symbole est la fleur du Cerisier du Japon, son oiseau symbole le Martin-pêcheur d'Europe et son poisson symbole l'ayu[1],[5].

Références et notesModifier

  1. a b c d e et f (en) 球磨村役場, « About Kuma-mura », sur www.kumamura.com (consulté le 13 février 2016).
  2. (ja) 球磨村役場, « 球磨村 », sur www.kumamura.com (consulté le 13 février 2016).
  3. a et b (ja) 球磨村役場, « 球磨村人口ビジョン » [« Kuma : étude de la population »] [PDF], sur www.kumamura.com,‎ (consulté le 14 février 2016), p. 5.
  4. (ja) 球磨村役場, « 球磨村人口ビジョン » [« Kuma : étude de la population »] [PDF], sur www.kumamura.com,‎ (consulté le 14 février 2016), p. 4.
  5. a b et c (ja) 球磨村役場, « 球磨村について » [« À propos de Kuma »], sur www.kumamura.com,‎ (consulté le 14 février 2016).
  6. (ja) The most beautiful villages in japan, « 加盟村一覧から探す » [« Liste des villages »], sur www.utsukushii-mura.jp (consulté le 20 février 2016).
  7. a et b (en) 球磨村役場, « Sightseeing », sur www.kumamura.com (consulté le 13 février 2016).
  8. (ja) 球磨村役場, « 見る » [« À voir »], sur www.kumamura.com (consulté le 13 février 2016).
  9. (ja) Coopérative forestière de Kuma, « 鍾乳洞「球泉洞」 », sur www.kyusendo.jp,‎ (consulté le 13 février 2016).
  10. (en) JNTO, « Kyusendo Cave », sur www.jnto.go.jp (consulté le 20 février 2016).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier