Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Kerpen (Eifel).

Kerpen
Blason de Kerpen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia.svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Rhin-Erft
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Marlies Sieburg
Partis au pouvoir SPD
Code postal 50169, 50170, 50171
Indicatif téléphonique 02237, 02273, 02275
Immatriculation BM
Démographie
Population 63 650 hab. (2012)
Densité 559 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 52′ 10″ nord, 6° 41′ 43″ est
Altitude 84 m
Superficie 11 393 ha = 113,93 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Kerpen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Kerpen
Liens
Site web www.stadt-kerpen.de

Kerpen est une ville allemande du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’arrondissement du Rhin-Erft et le district de Cologne. Elle est arrosée par l’Erft. Elle comptait 64 746 habitants[1] au 31 décembre 2008, et se situe à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Cologne. Beethoven y a habité quelque temps. Les pilotes de Formule 1, Michael Schumacher et Ralf Schumacher ont passé leur enfance au village de Manheim dépendant de la municipalité.

GéographieModifier

Villages et quartiersModifier

Balkhausen, Blatzheim, Brüggen, Buir, Horrem, Kerpen, Manheim, Mödrath, Neu-Bottenbroich, Sindorf, Türnich, Langenich.

HistoireModifier

 
Palace Bergerhausen
 
Palace Loersfeld
 
Palace Loersfeld around 1860, Edition by Alexander Duncker
 
Palace Loersfeld

Dans une charte[2] donnée à Maastricht, le 18 mars 1396, Regnier, seigneur de Schoonvorst et de Zichem, déclare avoir reçu du duc de Bourgogne, une somme de douze mille florins du Rhin de fort poids, dont dix mille pour la cession au dit duc des château et terre de Kerpen qu'il tenait depuis longtemps en engagère de la duchesse Jeanne de Brabant et les deux mille autres florins pour être devenu homme-lige du duc et de ses successeurs qui seront ducs de Brabant et de Limbourg.

La seigneurie de Kerpen est offerte par Léopold-Guillaume de Habsbourg, gouverneur des Pays-Bas méridionaux, à Maximilien-Henri de Bavière, prince évêque de Liège, à l'occasion du Traité de Tirlemont (17 mars 1654) qui reconnait la neutralité de la Principauté de Liège.

AvenirModifier

Le village de Manheim (fondé à l'époque carolingienne), qui a compté plus de 1 700 habitants dans la seconde partie du XXe siècle, doit disparaître avec tous ses bâtiments historiques entre 2020 et 2022 afin de permettre à la mine de Hambach de s'agrandir. Le transfert de population a commencé en 2011.

ArchitectureModifier

ÉducationModifier

Le Gymnasium der Stadt Kerpen (« Gymnasium de la ville Kerpen »), avec environ 2 260 élèves, est une école réputée de la région.

JumelagesModifier

Personnalités liées à la villeModifier

Noms de ruesModifier

  • La Michael-Schumacher-Straße (inaugurée en février 2001) : rue qui mène au circuit de karting de son père, Rolf.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Kerpen - Exsudo.de
  2. Bruxelles, AGR, Inventaire des chartes et cartulaires des Duchés de Brabant et de Limbourg et des pays d'Outre-Meuse

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :