Ouvrir le menu principal

Kelang (Malaisie)

ville malaisienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kelang.

Kelang
كلاڠ
Kelang (Malaisie)
Palais du Sultan de Selangor à Kelang
Administration
Pays Drapeau de la Malaisie Malaisie
État Selangor
Maire Dato Mohammad Bin Yacob
Démographie
Population 878 000 hab. (2010)
Densité 1 532 hab./km2
Population de l'agglomération 1 113 851 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 3° 02′ 00″ nord, 101° 27′ 00″ est
Superficie 57 300 ha = 573 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malaisie

Voir sur la carte administrative de Malaisie
City locator 13.svg
Kelang
Liens
Site web « http://www.johordt.gov.my/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 2 août 2017)

Kelang est une ville de Malaisie dans l'état de Selangor, dont elle est l'un des chefs-lieu qui couvre la majeure partie de son territoire[pas clair]. Kelang compte 878 000 habitants.

Sommaire

GéographieModifier

Elle se trouve en bordure du détroit de Malacca, à l'embouchure de la rivière Kelang, à 32 km du centre-ville de Kuala Lumpur.

HistoireModifier

Le site de la ville de Kelang est occupé dès l'âge de Bronze. De nombreux objets datant de cette période y ont été trouvés, comme des tambours, des haches, ou encore une cloche en bronze datant du IIe siècle av. J.-C., aujourd'hui exposée au British Museum[1].[2],[3]

Après la prise de Malacca par les Portugais, Kelang revient aux Malais, et contrôlée par le Sultan de Johor, jusqu'à la création du Sultanat de Selangor au XVIIIe siècle.

Au XIXe siècle, Kelang prit de l'importance avec l'exploitation des mines d'étain, à tel point qu'elle aboutit à une guerre civile (Guerre de Kelang) entre 1867 et 1874[4]. Kelang ne perdit toutefois pas de son importance. Malgré la construction de Port Swettenham (Aujourd'hui Port Kelang) en 1901, la ville reste la capitale de l'étain de Selangor. Sa position est d'ailleurs confortée par l'aboutissement du réseau de chemin de fer de la Vallée du Kelang, auquel la ville est directement reliée en 1886. En 1901, la ville devient le siège officiel du Sultan Sulaiman (Sultan Alauddin Sulaiman Shah).

ÉtymologieModifier

Kelang prend son nom du fleuve Kelang.

Des théories populaires prétendent que ce nom provient du mot Khmer Klong, ou du vieux malais Kilang signifiant "entrepôt"[5].

AdministrationModifier

Kelang est la ville royale du Selangor (dont la capitale est Shah Alam). Le sultan y réside. La ville est divisée en deux secteurs, Kelang Nord et Kelang Sud, les deux parties étant séparées par le fleuve Kelang.

Activités économiquesModifier

La ville se caractérise par ses nombreuses industries et son port, le principal du pays et l'un des plus actifs du monde, notamment pour le trafic de conteneurs, puisqu'il se trouve sur la voie maritime la plus chargée en termes de trafic sur la planète.

TransportsModifier

Kelang est desservie par cinq stations de RER (KTM Komuter) de la ligne Batu Caves-Port Kelang: Bukit Badak, Kampung Raja Uda, Kelang, Teluk Pulai et Teluk Gadong.

JumelagesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. British Museum Collection
  2. (en) The Kettledrums of Southeast Asia: A Bronze Age World and Its Aftermath - August Johan Bernet Kempers - Google Books (lire en ligne)
  3. https://www.jstor.org/discover/10.2307/41502997?uid=3737536&uid=2129&uid=2&uid=70&uid=4&sid=21102349733987
  4. (en) A History of Malaysia - Barbara Watson Andaya, Leonard Y. Andaya - Google Books (lire en ligne)
  5. (en) Shanti Gunaratnam, « The town that tin built », New Straits Times,‎ (lire en ligne[archive du ])