Keila

ville estonienne

Keila (autrefois: Kegel[1]) est une ville et une municipalité urbaine de la région d'Harju (autrefois: district d'Harrien) en Estonie.

Keila
Keila coatofarms.png
Image dans Infobox.
Vue de l'église luthérienne de Keila
Géographie
Pays
Maakond
Municipalité urbaine
Keila City (d)
Capitale de
Superficie
11,22 km2 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Eesti keila linn.png
Démographie
Population
9 430 hab.
Densité
840,5 hab./km2
Fonctionnement
Statut
Jumelages
Identifiants
Code postal
76603, 76605, 76606, 76607, 76608, 76609, 76610, 76616Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
67Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

En 2006, la ville comptait 9 386 habitants et 9 430 habitants.

GéographieModifier

La ville se trouve au bord du fleuve Keila (anciennement: Fluß Kegel) et à 25 km à l'ouest de Tallinn.

DémographieModifier

Depuis 1980, la démographie de Keila a évolué comme suit[2],[3]:

Année 1970 1980 1985 1990 2000 2005 2010 2015
population 5 531 7 549 8 731 10 702 9 410 9 670 9 960 9 758

TransportsModifier

La Route nationale 8 Tallinn-Paldiski traverse Keila. De Keila partent la Route nationale 11 en direction de Maardu et la Route nationale 17 en direction de Haapsalu.

Le chemin de fer Tallinn-Keila bifurque à Keila vers Riisipere et Paldiski.

HistoireModifier

L'endroit a été mentionné pour la première fois sous le nom de Keikal dans le Liber Census Daniæ, en 1241, lorsque la contrée appartenait à la couronne du Danemark[4]. Une paroisse est fondée à la fin du XIIIe siècle et une église de pierres construite, qui est toujours visible aujourd'hui. La paroisse de Kegel est l'une des plus importantes de la région à cette époque. Celle-ci est vendue à l'Ordre Livonien par la suite et les chevaliers construisent plus tard un château fort entre le XVe siècle et le XVIe siècle. Le bourg alentour prend de l'importance au fur et à mesure de l'arrivée de nouveaux artisans et paysans. La Guerre de Livonie (1558-1583) provoque la destruction du village, en particulier en 1567 lorsque les troupes polonaises envahissent les lieux. De plus, une épidémie de peste achève de décimer la population en 1601-1602.

Kegel connaît à nouveau un début de prospérité avec l'arrivée du chemin de fer, grâce à l'ouverture de la ligne Reval-Port Baltiski, en 1870. Le train est appelé le Kegelbahn. Une statue de six mètres de haut représentant Luther est élevée en 1862. Elle est détruite par les autorités communistes en 1949.

Kegel est renommé Keila dans les années 1930 et obtient le statut de ville en 1938. Elle connaît un nouvel essor du temps de la république socialiste soviétique d'Estonie avec l'arrivée de nouvelles populations d'URSS. De grands ensembles de béton (Plattenbau) sont construits dans les années 1960-1970, ainsi qu'un centre culturel dans le style du classicisme socialiste.

JumelageModifier

Tourisme et architectureModifier

  • Musée de la région d'Harju : il se trouve dans l'ancien manoir seigneurial de Kegel (Gutshaus Kegel), construit au XIXe siècle.
  • Église Saint-Michel : elle date du XIIIe siècle. L'autel, la chaire et les boiseries datent du XVIIe siècle. Le clocher néogothique a été élevé en 1851.

RéférencesModifier

  1. En allemand, langue officielle, jusqu'en 1919
  2. (et) « RV0291: Rahvaarv, pindala ja asustustihedus haldusüksuse või asustusüksuse liigi järgi, 1. jaanuar », Statistikaamet (consulté le 1er avril 2020)
  3. (et) « Keila », Tea e-Entsüklopeedia (consulté le 1er avril 2020)
  4. Les Danois ont pris possession du nord de l'actuelle Estonie en 1219
  5. « Partnergemeinden » Site web de la commune de Barsbüttel, consulté le 26 mai 2016.

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :