Kayō Mon In no Echizen

poétesse japonaise

Kayō Mon In no Echizen (嘉陽門院越前?) est une poétesse et courtisane japonaise de la fin de l'époque de Heian et du début de l'époque de Kamakura. Elle est considérée comme une des trente-six poétesses immortelles.

Kayō Mon In no Echizen
Biographie
Nom dans la langue maternelle
嘉陽門院越前Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Son père est Ōnakatomi no Kinchika, moine shinto du sanctuaire Ise-jingū. Elle est servante de la princesse Fujiwara no Shokushi de Nanajō In, mère du futur empereur Go-Toba. Elle est ensuite servante de la princesse impériale Reiko de Kayō Mon In, fille de l'empereur Go-Toba.

Sa compétence en matière de poésie waka lui vaut d'être invitée dans le cercle poétique de l'empereur retiré Go-Toba. Elle participe à plusieurs utaawase (concours de poésie waka) en 1200, 1201, 1204, 1216 et 1248. Vingt-six de ses poèmes sont inclus dans l'anthologie impériale Shin Kokin Wakashū.

Lien externeModifier

Source de la traductionModifier