Ouvrir le menu principal

Karavanke
Carte des Alpes orientales avec les Karavanke en 59.
Carte des Alpes orientales avec les Karavanke en 59.
Géographie
Altitude 2 238 m, Hochstuhl
Massif Alpes
Largeur 120 km
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Drapeau de la Slovénie Slovénie
Land
Régions historiques
Carinthie
Basse-Styrie, Carinthie, Haute-Carniole
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Les Karavanke (en allemand Karawanken, en italien Caravanche) sont un massif des Préalpes orientales méridionales. Ils s'élèvent entre la Slovénie (Basse-Styrie, province de Carinthie, Haute-Carniole) et l'Autriche (land de Carinthie). Ils appartiennent à l'ensemble des Alpes juliennes.

Le Hochstuhl est le point culminant du massif.

Sommaire

ToponymieModifier

Le nom moderne peut être rapproché de celui du mont Καρουάγκας mentionné par Ptolémée[1] et par la Chrestomathia Straboniana[2], nom qui semble bien s'appliquer à cette chaîne[3].

GéographieModifier

SituationModifier

Le massif est entouré des Alpes de Gurktal au nord, des Alpes de Lavanttal au nord-est, du Pohorje à l'est, des Alpes kamniques au sud-est, du massif des Alpes juliennes au sud-ouest, des Alpes carniques à l'ouest et des Alpes de Gailtal au nord-ouest.

La chaîne, étendue sur 120 km, est la plus longue d'Europe.

Elle est arrosée au nord par la Drave et au sud par la Save.

Les Karavanke, ainsi que les Alpes kamniques, forment la frontière naturelle entre l'Autriche et la Slovénie. Ainsi, les routes commerciales comprennent de nombreux cols. L'un d'eux, le col de Loïbl (en allemand Loiblpass, en slovène Ljubelj), d'une altitude de 1 370 m, est aménagé depuis 300 ans et est ainsi le plus ancien col aménagé d'Europe. De nos jours, un tunnel traverse la chaine de montagnes et relie par autoroute les villes de Villach en Autriche (en slovène Beljak) et Ljubljana en Slovénie.

Sommets principauxModifier

 
Vue des Karavanke orientales, depuis le Hochstuhl
  • Hochstuhl, 2 238 m
  • Vertatscha, 2 180 m
  • Mittagskogel, 2 145 m
  • Hochobir, 2 139 m
  • Petzen, 2 126 m
  • Hainschturm, 2 092 m
  • Koschuta, 2 066 m
  • Begunjščica, 2 063 m
  • Kuhberg, 2 026 m
  • Kosiak, 2 024 m
  • Loibler Baba, 1 969 m
  • Kleinobir, 1 948 m
  • Bärntaler Kotschna, 1 944 m
  • Freiberg, 1 923 m
  • Ferlacher Horn, 1 840 m
  • Golica, 1 835 m
  • Matschacher Gupf, 1 691 m
  • Schwarzer Gupf, 1 688 m
  • Matzen (Berg), 1 627 m
  • Singerberg, 1 589 m
  • Sinacher Gupf, 1 557 m
  • Sechter, 1 449 m

HistoireModifier

Le col de Loïbl, principale voie de passage des Karawanke, a été emprunté à l'époque romaine, médiévale et moderne. Le tunnel routier qui le traverse a été construit pendant la Seconde Guerre mondiale par des travailleurs forcés.

ActivitésModifier

Stations de sports d'hiverModifier

RandonnéeModifier

Les Karavanke offrent de bonnes opportunités pour les randonneurs, grâce à leurs nombreux refuges. La plupart des pics offrent une vue sur le bassin du Klagenfurt (en slovène Celovec) aussi bien que sur d'autres vallées plus profondes côté slovène. La partie autrichienne est plus montagneuse et escarpée, tandis que la partie slovène est plus douce et couverte de forêts, de prés et de bois.

Notes et référencesModifier

  1. II, 13, 1.
  2. VII, 31 et 48 (Geographi Graeci Minores, II, Paris, 1861, pp. 571-572 et 574).
  3. Mario Bagnara, Le Alpi orientali in epoca classica. Problemi di orografia storica, Firenze, Olschki, 1969, pp. 81-84.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier