Kóstas Papanikoláou

joueur de basket-ball grec

Kóstas Papanikoláou
Image illustrative de l’article Kóstas Papanikoláou
Kóstas Papanikoláou en octobre 2011
Fiche d’identité
Nom complet Konstantinos Papanikolaou
Nationalité Drapeau de la Grèce Grèce
Naissance (30 ans)
Trikala, Grèce
Taille 2,05 m (6 9)
Poids 104.7 kg (230 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Grèce Olympiakós
Poste Ailier
Draft de la NBA
Année 2012
Position 48e
Franchise Knicks de New York
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
2019-2020
2020-2021
Aris Salonique
Olympiakos
Olympiakos
Olympiakos
Olympiakos
FC Barcelone
Rockets de Houston
Nuggets de Denver
Olympiakos
Olympiakós
Olympiakos
Olympiakos
Olympiakos
Olympiakos
00,4
03,0
06,7
07,6
09,4
06,7
04,2
02,6
10,8
09,2
08,7
07,3
DNP
0-
Sélection en équipe nationale **
2009-Drapeau : Grèce Grèce

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Konstantinos « Kóstas » Papanikoláou (en grec moderne : Κωνσταντίνος Παπανικολάου), né le , à Trikala en Grèce, est un joueur grec de basket-ball. Il évolue au poste d'ailier.

BiographieModifier

En 2009, Papanikoláou participe au championnat d'Europe des 20 ans et moins avec l'équipe grecque. L'équipe remporte la compétition et Papanikoláou est nommé meilleur joueur.

Papanikoláou est formé au Proteas Grevenon et signe son premier contrat professionnel lors de la saison 2008-2009 avec l'Aris Salonique. À l'issue de cette saison, il est nommé meilleur jeune joueur et rejoint l'Olympiakos en 2009.

En 2012, Papanikoláou remporte l'Euroligue avec l'Olympiakos. Lors de la finale remportée d'un point contre le CSKA Moscou, il est le meilleur marqueur de la rencontre avec 18 points[1]. Il remporte aussi le championnat de Grèce avec l'Olympiakos et le titre de meilleur jeune joueur du championnat grec.

Il est choisi en 48e position par les Knicks de New York lors de la Draft 2012 de la NBA.

Papanikoláou est nommé meilleur joueur de la dernière journée du Top 16 de l'Euroligue 2012-2013, avec une évaluation de 37 (21 points (dont 6 sur 6 à trois points) et 12 rebonds)[2]. Il est élu meilleur jeune de la saison d'Euroligue (joueur de moins de 22 ans), devançant le double tenant de la récompense, Nikola Mirotić. Sur la saison d'Euroligue, il marque en moyenne 9,9 points et prend 4,5 rebonds[3].

En , les Rockets de Houston achètent les droits NBA sur Papanikoláou.

FC Barcelone (2013-2014)Modifier

Le , Papanikoláou signe un contrat de trois ans avec une année supplémentaire en option avec le FC Barcelone[4],[5]. Il remporte le championnat d'Espagne.

Rockets de Houston (2014-2015)Modifier

En , Papanikoláou rejoint les Rockets de Houston avec un contrat de deux ans[6].

Nuggets de Denver (2015-2016)Modifier

Le , il est transféré aux Nuggets de Denver avec Pablo Prigioni, Joey Dorsey, Nick Johnson, et un premier tour de draft 2016 contre Ty Lawson et un second tour de draft 2017[7]. Le , il est coupé par les Nuggets.

Le , il signe chez les Nuggets[8]. Il est de nouveau licencié par les Nuggets le .

Retour en EuropeModifier

En , Papanikoláou signe un contrat jusqu'à la fin de la saison 2017-2018 avec l'Olympiakós[9].

À cause de manquements au règlement, l'Olympiakós est relégué en deuxième division grècque lors de la saison 2019-2020[10]. Le club fait alors le choix de créer deux effectifs, un pour l'EuroLigue et un pour le championnat[11]. Kóstas Papanikoláou évolue donc uniquement dans le championnat européen cette saison-là.

Records en NBAModifier

Les records personnels de Kóstas Papanikoláou officiellement recensés par la NBA sont les suivants[12] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 19 Lakers de Los Angeles 2 @ Clippers de Los Angeles
Paniers marqués 6 Lakers de Los Angeles
Grizzlies de Memphis

1 @ Clippers de Los Angeles
Paniers tentés 14 Grizzlies de Memphis 2 @ Clippers de Los Angeles
Paniers à 3 points réussis 4 3 fois
Paniers à 3 points tentés 8 @ Heat de Miami 1 3 fois
Lancers francs réussis 3 Lakers de Los Angeles 1 Clippers de Los Angeles
Lancers francs tentés 3 Timberwolves du Minnesota
Lakers de Los Angeles

2 Clippers de Los Angeles
Rebonds offensifs 7 Warriors de Golden State
Rebonds défensifs 6 @ Heat de Miami
Lakers de Los Angeles

1 @ Clippers de Los Angeles
Clippers de Los Angeles

Rebonds totaux 10 Warriors de Golden State 1 Clippers de Los Angeles
Passes décisives 5 3 fois
Interceptions 3 Warriors de Golden State
Contres 2 4 fois
Balles perdues 6 Celtics de Boston 4 @ Clippers de Los Angeles
Minutes jouées 38 Mavericks de Dallas 10 @ Clippers de Los Angeles

PalmarèsModifier

  • 2× Euroleague champion (2012–2013)
  • Greek Youth All-Star Game MVP (2009)
  • 2× Greek League Best Young Player (2009, 2012)
  • FIBA Europe Under-20 Championship MVP (2009)
  • Euroleague Rising Star (2013)
  • Greek League champion (2012)
  • Spanish League champion (2014)

Notes et référencesModifier

  1. (en) « CSKA Moscow vs. Olympiacos », Euroligue,
  2. (en) « Top 16 Week 14 bwin MVP: Kostas Papanikolaou, Olympiacos Piraeus », Euroligue,
  3. (en) « Rising Star Trophy winner: Kostas Papanikolaou, Olympiacos Piraeus », Euroligue,
  4. (en) « FC BARCELONA lands Kostas Papanikolaou! », Euroligue,
  5. (en) « Kostas Papanikolaou, second summer signing », FC Barcelone,
  6. (en) Emmanuel Laurin, « Kostas Papanikoláou rejoint les Rockets pour deux saisons », Basket USA,
  7. Arnaud Gelb, « Ty Lawson échangé aux Rockets contre quatre joueurs ! », sur basketusa.com,
  8. Fabrice Auclert, « Denver coupe Erick Green et rappelle Kostas Papanikolaou », sur basketusa.com (consulté le 5 novembre 2015)
  9. (en) « Olympiacos brings back two-time champ Papanikolaou », Euroligue,
  10. « GBL – L’Olympiacos relégué en deuxième division ! », sur parlons-basket.com, (consulté le 11 juillet 2020)
  11. « GBL – Milutinov touché à la cheville ! », sur parlons-basket.com, (consulté le 11 juillet 2020)
  12. (en) « Kóstas Papanikoláou : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 23 mai 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :