Tríkala

ville de Thessalie en Grèce
(Redirigé depuis Trikala)

Tríkala
(el) Τρίκαλα
Tríkala
La rivière Lithéos (el) à Tríkala.
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Thessalie
District régional Tríkala
Dème Tríkala
Code postal 42100
Démographie
Population 61 653 hab. (2011[1])
Géographie
Coordonnées 39° 33′ 30″ nord, 21° 45′ 44″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grèce
Voir sur la carte administrative de Grèce
City locator 14.svg
Tríkala
Géolocalisation sur la carte : Grèce
Voir sur la carte topographique de Grèce
City locator 14.svg
Tríkala

Tríkala (en grec moderne : Τρίκαλα) est une ville grecque de Thessalie, connue dans l'Antiquité sous le nom de Trikka (en grec ancien : Τρίκκη / Tríkkê). Elle est le chef-lieu du dème et du district régional de Tríkala. Selon le recensement de 2011, la population de la ville de Tríkala compte 61 653 habitants, tandis que celle du dème s'élève à 81 355 habitants[2].

HistoireModifier

Dans l’Antiquité grecque, la ville porte le nom de Trikka et appartient à la tétrade (région) Histiéotide. Elle est mentionnée par le Catalogue des vaisseaux (Iliade, II, 729) parmi les villes du contingent commandé par Machaon et Podalire, fils d'Asclépios. Une tradition minoritaire fait même de Trikka la ville natale du dieu de la médecine. De fait, la ville abrite un Asclépiéion qui, selon Strabon, est l'un des plus anciens de Grèce[3].

L'histoire de Trikka sous l'Antiquité est mal connue. On sait qu'elle frappe monnaie au Ve et IVe siècles av. J.-C. et qu'elle est membre de la Ligue étolienne.

ArchéologieModifier

Reste de l'Antiquité le temple d'Asclépios, à savoir : une partie d'un édifice hellénistique tardif (toujours fréquenté pendant la période romaine), les mosaïques au sol préservées sont datées aussi de cette période ; une partie d'une stoa hellénistique ; une partie de bains romains ; une église post-byzantine.

Natifs célèbresModifier

JumelagesModifier

Trikala est jumelée ou a des partenariats avec les villes suivantes :

Notes et référencesModifier

  1. (el) « Résultats du recensement de la population en 2011 »
  2. (el) ELSTAT, « Απογραφή Πληθυσμού - Κατοικιών 2011. ΜΟΝΙΜΟΣ Πληθυσμός » [« Recensement de la population et des logements de 2011. Population permanente »] [xls], sur www.statistics.gr [lien archivé] (consulté le ).
  3. Asclépios / Esculape y serait né : Strabon, Géographie [détail des éditions] [lire en ligne] (XIV, 39)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier