Julius Fučík (compositeur)

compositeur et chef d'orchestre
Julius Fučík
Description de cette image, également commentée ci-après
Julius Fučík

Naissance
Prague, Royaume de Bohême, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès (à 44 ans)
Berlin, Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Activité principale Compositeur
Maîtres Antonín Dvořák

Julius Ernest Wilhelm Fučík (né à Prague, le et mort à Berlin, le [1]) est un compositeur tchèque.

Il est surtout connu du grand public pour son Entrée des gladiateurs mais aussi par des marches (Florentiner Marsch) et d’élégantes valses.

Ses compositions s'apparentent à la musique viennoise, à l'instar des compositeurs du XIXe siècle de la dynastie des Strauss, sur des rythmes principalement de valses, polkas, marches, mazurkas ou galops.

Il naît à Prague, alors austro-hongroise. Il est un des nombreux élèves de Dvořák (en composition) au conservatoire de Prague où il apprend le violon et le basson.

À 19 ans, il devient musicien militaire au 49e régiment dans l'armée de l'empire austro-hongrois. Il sera affecté à divers régiments comme musicien et deviendra chef de fanfare. En 1897 il est affecté au 86e régiment d'infanterie à Sarajevo. C'est là qu'il compose l'Entrée des gladiateurs qui avait à l'origine un nom en français : la Grande Marche Chromatique.

À partir de 1900, il donne des concerts à Prague et à Berlin devant plus de 10 000 personnes et sa musique commence à être connue.

En 1913, il se marie et s’installe à Berlin. Il crée son propre orchestre et une maison d'édition pour vendre ses œuvres. Mais l'arrivée de la Première Guerre mondiale ne favorise pas son entreprise.

Démoralisé et affaibli, il tombe malade et meurt à Berlin le , à 44 ans. Il est enterré à Prague. Fučík était l'oncle du journaliste Julius Fučík, exécuté par le régime nazi.

ŒuvresModifier

 
Julius Fučík

Fucik a composé plus de 400 pièces musicales : musique de chambre, chansons, marches, valses, un requiem ainsi que le début d'un opéra : La Rose de Toscane.

Beaucoup de ses œuvres ont disparu.

Fichier audio
The Florentiner March
Florentiner Marsch (1907), jouée par l'orchestre de l'U.S. Navy
Des difficultés à utiliser ces médias ?

DiscographieModifier

  • Entrée des Gladiateurs (marche op. 68) + Tempêtes hivernales (valse op.184) + Mississipi River (marche américaine op.160) + Légendes du Danube (valse op.233) + Attila (marche hongroise) + Traumideale (valse) + Triglav (marche slovène) + Marinarella (ouverture de concert op. 215), par l'Orchestre Philharmonique Tchèque, direction Vaclav Neumann (1983 / 1 CD ORFEO C 147 861 A)
  • Marinarella (ouverture de concert op.215) + Oncle Teddy (marche pittoresque op.239) + Légendes du Danube (valse op.233) + Les Joyeux Forgerons (marche op.218) + Le Vieux Ronchonneur (polka comique op.210) + Entrée des Gladiateurs (marche op.68) + Miramare (ouverture de concert op.247) + Florentiner (grande marche italienne op.214) + Tempêtes hivernales (valse op.184) + Hercegovac (marche op. 235) + Les Enfants du Régiment (marche op.169) + Petites Ballerines (valse op.226) + Mississipi River (marche américaine op.160) + Sous le drapeau de l'Amiral (marche op.82), par David Hubbard (basson solo), le Royal Scottish National Orchestra, direction Neeme Järvi (2015 / 1 CD CHANDOS CHSA 5158)
  • "Musique Scandaleuse" : Sérénade op.19 + Ivresse amoureuse op.225 + Scherzo op.25 + Dévotion op.291 + Rondo op.26 + De 8 heures le matin à 11 heures le soir op.216 + Ticha laska op.4 + Should the breeze of your reminiscences ever be felt...? op.128 + Getting old, pal, aren't we...! op.192 + Marital naggings op.268 + Noc op.16 + Symphonia Scandaleuse op.29, par Vera Müllerova (piano), Robert Jindra (ténor), Josef Moravec (baryton), Quatuor Stadler, Membres du Quatuor Stamic (1998 / 1 CD MATOUS NESL 0002-2 131)

Liens externesModifier

RéférencesModifier