Judith de Bavière (1103-1131)

aristocrate allemande

Judith de Bavière, Duchesse de Souabe () était un membre de la puissante dynastie germanique des Welf et la première fille de Henri IX de Bavière et de Wulfhilde de Saxe. Entre 1119 et 1121 environ, elle se marie à Frédéric II de Souabe. Elle est la mère de Frédéric Barberousse[1].

Judith de Bavière
Wgt Stifterbüchlein 30r.jpg
Titres de noblesse
Duchesse
Duchesse (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 27 ans)
AlsaceVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
JudithVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Wulfhilde de Saxe (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Mathilde de Bavière (d)
Henri X de Bavière
Welf VI
Sophia van Beieren (en)
Conrad de BavièreVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants

BiographieModifier

Judith naquit le de l'union entre Henri IX, duc de Bavière et Wulfhilde, fille de Magnus, duc de Saxe et de Sophie de Hongrie. Elle appartenait donc à la puissante famille allemande des Welfs. Aînée d'une fratrie composée de quatre garçons, Henri X, Conrad, Welf et Wilfried, et trois sœurs, Sophie, Mathilde et Wulfhild (l'Historia Welforum nomme dans l'ordre Iuditham, Mahtildem, Sophium et Wulfildem comme étant les quatre filles d'Henricus dux ex Wulfilde), elle a également un demi-frère, Adalbert, né d'une relation adultérine de son père avec une femme inconnue et qui deviendra abbé de Corvey.

Duchesse de SouabeModifier

À une date inconnue située entre 1119 et 1121, elle devint la première femme de Frédéric II, duc de Souabe (1090 – 6 ). Ce mariage dynastique permit d'unir la Maison des Welfs avec celle des Hohenstaufen, les deux plus puissantes et influentes de toute l'Allemagne. L'Historia Welforum précise que Judith épousa Friderico Suevorum duci mais ne mentionne pas la date.

En 1125, son père soutint dans un premier temps la candidature de son gendre à la succession de l'empereur Henri V comme roi de Germanie mais il se tourna ensuite vers Lothaire III, empereur du Saint-Empire Romain. La défection du père de Judith fut à l'origine d'une violente inimitié entre les Welfs et les Souabes dont les conséquences sur la politique de la région allaient durer tout au long du XIIème siècle. Nous ignorons quelles conséquences cela eut sur les relations entre Judith et son mari mais il est à noter qu'ils n'eurent plus d'enfants après la naissance de Berthe, en 1123.

Elle mourut le et est enterrée à l'abbaye bénédictine de sainte Walburge dans la forêt de Haguenau, dans le Bas-Rhin. Peu de temps après la mort de Judith, Frédéric II épousait sa deuxième femme, Agnès de Sarrebruck.

DescendanceModifier

Judith eut deux enfants :

Notes et référencesModifier

  1. Gobry, Ivan, 1927-, Frédéric Barberousse : une épopée du Moyen âge, Paris, Tallandier, , 266 p. (ISBN 2-235-02161-1 et 9782235021616, OCLC 416490550, lire en ligne)