Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Joseba Asirón

Mairie de Pampelune, Espagne
Asirón Sáez est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Asirón ; le second, maternel, souvent omis, est Sáez.
Joseba Asirón
Illustration.
Joseba Asirón en septembre 2015.
Fonctions
Maire de Pampelune
En fonction depuis le
(2 ans, 11 mois et 13 jours)
Élection
Coalition EH Bildu
Prédécesseur Enrique Maya
Biographie
Nom de naissance Joseba Asirón Sáez
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Pampelune, Espagne
Nationalité Espagnole
Parti politique Euskal Herria Bildu
Diplômé de Université de Saragosse
Profession Professeur
Résidence Espagne

Joseba Asirón
Maires de Pampelune

Joseba Asirón Sáez, né le à Pampelune, est un homme politique espagnol membre de Euskal Herria Bildu. Il est maire de Pampelune depuis le .

Sommaire

BiographieModifier

Joseba Asirón nait le à Pampelune, au-dessus du célèbre magasin de churros de la Mañueta.

Il est marié et père d'une fille et un fils.

Formation et vie professionnelleModifier

Étudiant de l'université de Saragosse, il est titulaire d'une licence en histoire de l'art qu'il obtient en 1989. Il devient docteur de cette discipline en 2009 après avoir réalisé une thèse sur les tours, les maisons fortes et les armureries de la Navarre médiévale. Il a été professeur à l'ikastola San Fermín de Cizur Menor[1].

Il a rédigé de nombreux ouvrages liés à l'histoire de la Navarre.

Maire de PampeluneModifier

Il se présente en tant que tête de liste à la mairie de Pampelune pour le parti de la gauche abertzale Euskal Herria Bildu.

Lors des élections du , la liste qu'il conduit arrive seconde avec 16,62 % des voix et cinq conseillers derrière celle de l'UPN conduite par le maire sortant Enrique Maya (30,99 % des voix et dix conseillers). Il est élu maire de Pampelune le par 14 voix pour et 13 voix à d'autres candidats grâce à un accord d'investiture quadripartite[2] avec Geroa Bai, Aranzadi et Izquierda-Ezkerra et mettant ainsi fin à seize ans de gestion de l'UPN. Il devient ainsi le premier maire issu de la gauche abertzale à diriger la ville[3].

Lors de son investiture comme maire, il déclare souhaiter "dépasser les fossés et les murailles qui nous ont séparé" faisant allusion au Privilège de l'Union (1423) qui unifia les trois bourgs de Pampelune.

Dès le début de son mandat, il condamne le terrorisme commis par ETA lors d'une séance plénière de la corporation municipale et réitérant ainsi son soutien aux victimes de 1998[4].

Notes et référencesModifier

  1. (es) Ediciones El País, « Un profesor euskaldún para gobernar Pamplona », EL PAÍS,‎ (lire en ligne)
  2. (es) « EH Bildu, Geroa Bai, Aranzadi e I-E cierran el acuerdo para que Asiron sea el nuevo alcalde de Pamplona. Diario de Noticias de Navarra », sur www.noticiasdenavarra.com (consulté le 8 avril 2017)
  3. (es) Ediciones El País, « La izquierda ‘abertzale’ gobernará Pamplona por primera vez », EL PAÍS,‎ (lire en ligne)
  4. (es) « Asiron, uno de los firmantes de un manifiesto contra ETA en 1998. Diario de Noticias de Navarra », sur www.noticiasdenavarra.com (consulté le 8 avril 2017)

Voir aussiModifier