Jordan 192

Jordan 192
Jordan 192
La Jordan 192 exposée au Yamaha Communication Plaza
Présentation
Équipe Sasol Jordan Yamaha
Constructeur Jordan
Année du modèle 1992
Concepteurs Gary Anderson
Andrew Green
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone et nid d'abeille composite kevlar
Suspension avant Double triangle, poussoirs
Suspension arrière Double triangle, poussoirs
Nom du moteur Yamaha OX99
Cylindrée 3 498 cm³
660 ch
Configuration V12 à 72°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Jordan/Yamaha semi-automatique séquentielle
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Poids 505 kg
Dimensions Empattement : 2 923 mm
Voie avant : 1 800 mm
Voie arrière : 1 680 mm
Carburant Sasol
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 32. Stefano Modena
33. Maurício Gugelmin
Début Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1992
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16000
Championnat constructeur 11e avec 1 point
Championnat pilote Stefano Modena : 19e

Chronologie des modèles (1992)

La Jordan 192 est la monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie irlandaise Jordan Grand Prix dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1992. Elle est pilotée par l'Italien Stefano Modena, en provenance de Tyrrell Racing, et le Brésilien Maurício Gugelmin, venant de Leyton House Racing. Évolution de la Jordan 191 de la saison précédente, la 192 s'en distingue par son moteur V12 Yamaha, fourni gratuitement.

HistoriqueModifier

D'abord conçu pour accueillir un bloc Ford-Cosworth, la 192 doit être vite adaptée pour recevoir le moteur Yamaha. Celui-ci, ni fiable, ni puissant, comme la boîte de vitesses élaborée conjointement par Jordan et le constructeur nippon, est la cause de nombreux problèmes de fiabilité. De plus, acculée financièrement, l'écurie irlandaise ne peut qu'évoluer qu'en fond de grille compte tenu du matériel médiocre fourni par Yamaha[1].

Lors du Grand Prix inaugural, en Afrique du Sud, Modena échoue à se qualifier, quand Gugelmin, vingt-troisième des qualifications, termine onzième à deux tours du vainqueur Nigel Mansell[2],[3]. Après de nombreux problèmes de boîte de vitesses et de moteur lors des manches suivantes, Modena essuie une nouvelle non-qualification en Espagne[4]. À Saint-Marin, Gugelmin et Modena se qualifient respectivement en dix-huitième et vingt-troisième positions. Au bout de vingt-cinq tours de course, l'Italien, en fond de peloton, casse sa boîte de vitesses, tandis que son équipier termine septième, à la porte des points, à deux tours de Mansell[5],[6].

Il faut ensuite attendre le Grand Prix d'Allemagne, dixième manche de la saison, pour voir une Jordan 192 terminer une course, Gugelmin franchit en effet la ligne d'arrivée à la quinzième place, à deux tours de Mansell, après s'être élancé depuis la vingt-troisième place. Modena échoue à se qualifier de nouveau[7],[8]. Lors de la course suivante, l'Italien, qui se qualifie avec le vingt-quatrième temps sur la grille, s'accroche avec la Ligier d'Érik Comas dès le premier tour, quand Gugelmin finit dixième à quatre tours d'Ayrton Senna[9],[10].

Lors de la course suivante, en Belgique, Modena termine une course pour la première fois de la saison en arrivant quinzième, juste derrière son équipier, qu'il a dominé en qualifications en réalisant le dix-septième temps[11],[12]. Il échoue cependant à se qualifier au Grand Prix d'Italie, où Gugelmin abandonne à sept tours de l'arrivée sur un problème de transmission[13]. Les problèmes de fiabilité de sa 192 empêchent d'ailleurs le Brésilien à terminer ses trois derniers Grands Prix, quand Modena se classe septième au Japon, puis sixième en Australie, où il marque l'unique point de l'écurie cette saison[14],[15].

À l'issue de la saison, Jordan Grand Prix se classe onzième du championnat du monde des constructeurs avec un seul point, marqué par Stefano Modena, dix-neuvième du championnat du monde des pilotes[16].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

 
Le moteur Yamaha OX199 à l'intérieur de la Jordan 192.
Résultats détaillés de la Jordan 192 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1992 Sasol Jordan Yamaha Yamaha V12
OX99
Goodyear AFS MEX BRÉ ESP SMR MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP AUS 1 11e
Stefano Modena Nq Abd Abd Nq Abd Abd Abd Abd Abd Nq Abd 15e Nq 13e 7e 6e
Maurício Gugelmin 11e Abd Abd Abd 7e Abd Abd Abd Abd 15e 10e 14e Abd Abd Abd Abd

Légende : ici

Notes et référencesModifier

  1. « Jordan 192 », sur statsf1.com (consulté le )
  2. « Qualifications du Grand Prix d'Afrique du Sud 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  3. « Classement du Grand Prix d'Afrique du Sud 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  4. « Qualifications du Grand Prix d'Espagne 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  5. « Qualifications du Grand Prix de Saint-Marin 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  6. « Classement du Grand Prix de Saint-Marin 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  7. « Qualifications du Grand Prix d'Allemagne 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  8. « Classement du Grand Prix d'Allemagne 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  9. « Qualifications du Grand Prix de Hongrie 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  10. « Classement du Grand Prix de Hongrie 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  11. « Qualifications du Grand Prix de Belgique 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  12. « Classement du Grand Prix de Belgique 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  13. « Classement du Grand Prix d'Italie 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  14. « Classement du Grand Prix du Japon 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  15. « Classement du Grand Prix d'Australie 1992 », sur statsf1.com (consulté le )
  16. « Classements généraux en 1992 », sur statsf1.com (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :