Jordan 191

Jordan 911
Jordan 191
Jordan 191
La Jordan 191 exposée au musée de Donington
Présentation
Équipe Jordan Grand Prix
Constructeur Jordan Grand Prix
Année du modèle 1990-1991
Concepteurs Gary Anderson
Spécifications techniques
Châssis Monocoque composite moulée en fibre de carbone en nid d'abeille
Suspension avant Double triangle, poussoirs
Suspension arrière Double triangle, poussoirs
Nom du moteur Ford-Cosworth HBA4
Cylindrée 3 494 cm³
660 ch
Configuration V8 à 75°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Jordan/Hewland semi-automatique séquentielle
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Poids 505 kg
Dimensions Empattement : 2 923 mm
Voie avant : 1 800 mm
Voie arrière : 1 680 mm
Carburant BP
Pneumatiques Goodyear
Partenaires 7 Up
Histoire en compétition
Pilotes 32. Bertrand Gachot
32. Michael Schumacher
32. Roberto Moreno
32. Alessandro Zanardi
33. Andrea De Cesaris
Début Grand Prix automobile des États-Unis 1991
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16001
Championnat constructeur 5e avec 13 points
Championnat pilote Andrea De Cesaris : 9e
Bertrand Gachot : 13e

Chronologie des modèles (1990-1991)

La Jordan 191 (initialement baptisée Jordan 911) est une monoplace de Formule 1 conçue par Gary Anderson pour l'écurie irlandaise Jordan Grand Prix.

Genèse pré-saisonModifier

La Jordan 191 (née 911) est une monoplace de Formule 1 conçue par Gary Anderson par l'écurie irlandaise Jordan Grand Prix. Construite pour préparer l'arrivée de Jordan en Formule 1 en 1991, elle est pilotée, durant l'hiver 1990-1991, par le pilote britannique John Watson, qui a pourtant pris sa retraite sportive en 1985.

Inspirée de la Tyrrell 019, la 911 effectue notamment un roulage sur le circuit de Silverstone en , arborant une livrée noire frappée du nom de l'écurie et de la monoplace inscrits en jaune, ainsi que les logos de Ford et Goodyear[1].

Quelques semaines après cet essai, Jordan reçoit un courrier du constructeur allemand Porsche qui lui demande de modifier le nom de sa monoplace, 911 étant déjà utilisé pour nommer des modèles du constructeur de Stuttgart. Après une réunion à Stuttgart entre Eddie Jordan, le fondateur de l'écurie, et les dirigeants de Porsche, Jordan rebaptise la monoplace Jordan 191 et l'orne d'une livrée verte et bleue pour être engagée en championnat du monde en 1991[2].

HistoriqueModifier

 
La Jordan 191 de Michael Schumacher en exposition à l'Auto und Technik Museum Sinsheim.

En raison du nombre d'équipes prenant part à la saison 1991 de Formule 1, Jordan doit passer par une phase de préqualification au début de chaque weekend de course afin d'être autorisé à participer aux qualifications. Huit voitures sont inscrites pour les préqualifications, les quatre plus rapides accédant aux qualifications. Lors de la première manche de la saison, à Phoenix, Andrea De Cesaris échoue en préqualification à cause de problèmes moteur. Bertrand Gachot, qualifié en quatorzième position, se classe dixième malgré son abandon en fin de course.

Au Grand Prix du Brésil, Gachot se qualifie dixième et de Cesaris treizième. Gachot, malgré un nouvel abandon, est classé dixième tandis que De Cesaris abandonne sur accident. Les deux pilotes abandonnent au Grand Prix de Saint-Marin mais, à Montréal, Gachot et De Cesaris réalisent la meilleure performance de l'équipe, avec une quatrième et une cinquième place qui permettent à Jordan d'inscrire ses premiers points de l'année.

Lors de la course suivante à Mexico, De Cesaris termine quatrième après s'être qualifié en onzième place. Gachot s'élance vingtième, remonte jusqu'à la cinquième place puis abandonne sur un tête-à-queue. Il abandonne lors du Grand Prix de France, partant en tête-à-queue dans le premier tour en s'étant qualifié dix-neuvième. De Cesaris, parti treizième, finit sixième, ajoutant un autre point au total de Jordan.

Après la course hongroise, Gachot est incarcéré deux mois après une altercation avec un chauffeur de taxi londonien. Lors des six dernières courses, trois pilotes le remplacent : Michael Schumacher, Roberto Moreno et Alessandro Zanardi. Lors du Grand Prix de Belgique, Schumacher obtient la septième place sur la grille loin devant De Cesaris, onzième ; il abandonne dès le départ sur casse d'embrayage. De Cesaris, qui abandonne à quelques tours de l'arrivée, est finalement classé treizième.

Avant la manche suivante, en Italie, une querelle juridique oppose Benetton Formula et Jordan, Schumacher signant avec Benetton. Moreno, évincé de chez Benetton est recruté par Jordan ; il dispute les épreuves d'Italie et du Portugal, réalisant deux performances peu convaincantes. Jordan engage alors le novice Zanardi lors des trois dernières courses ; il réalise deux neuvièmes places et un abandon.

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés de la Jordan 191 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1991 Team 7Up
Jordan
Ford-Cosworth V8
HBA4
Goodyear USA BRÉ SMR MON CAN MEX FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 13 5e
Bertrand Gachot 10e 13e Abd 8e 5e Abd Abd 6e 6e 9e
Michael Schumacher Abd
Roberto Moreno Abd 10e
Alessandro Zanardi 9e Abd 9e
Andrea De Cesaris Npq. Abd Abd Abd 4e 4e 6e Abd 5e 7e 13e 7e 8e Abd Abd 8e

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Jordan Grand Prix Announced », sur motorsportmagazine.com (consulté le )
  2. (en) « F1 launches : Jordan, Porsche, and why the 911 became the 191 », sur mark-gallagher.com (consulté le )

Sur les autres projets Wikimedia :