Jon Ola Sand

Producteur de télévision norvégien
Jon Ola Sand
Description de cette image, également commentée ci-après
Jon Ola Sand à Bakou lors du tirage au sort de la répartition des demi-finales du Concours Eurovision de la chanson 2012.
Naissance (59 ans)
Oslo, Drapeau de la Norvège Norvège
Nationalité Norvégienne
Pays de résidence Genève, Drapeau de la Suisse Suisse
Profession
Superviseur exécutif
Ascendants
Famille
Bias Bernhoft (en) (grand-père)
Simen Sand (nn) (frère)

Jon Ola Sand (né le à Oslo, en Norvège), est un homme de télévision norvégien qui travaille pour le diffuseur public norvégien Norsk rikskringkasting (NRK).

Vie personnelleModifier

Jon Ola Sand est le fils de l'écrivain et acteur Bjørn Sand (en) et de l'actrice Unni Bernhoft (en). Il grandit à Vinderen à Oslo[1],[2], et a un frère et une sœur[3]. Son frère, Simen Sand (nn), est un acteur et auteur[4].

Depuis , Sand cohabite avec le chorégraphe suédois Mattias Carlsson[5],[6]. Il vit à Genève, en Suisse[7].

En , Sand est victime d'un déraillement à Skotterud (en) dans le comté de Hedmark, en Norvège[8], un accident causant environ 40 blessés [9].

BiographieModifier

Sand a 15 ans d'expérience dans les grandes productions et coproductions pour NRK et TV 2 ainsi qu'avec des sociétés de production indépendantes. Il est un membre de l'Académie internationale des arts et des sciences de la télévision. Il a produit et réalisé une variété de programmes comme le concert du Prix Nobel de la paix, les Norwegian Film Awards et la sélection nationale norvégienne pour le Concours Eurovision de la chanson, le Melodi Grand Prix.

En 2010, Sand est nommé producteur exécutif du 55e Concours Eurovision de la chanson qui a lieu à Oslo en Norvège. Il est alors producteur de télévision pour la chaîne de télévision norvégienne NRK qui est chargé d'organiser le concours en 2010.

Le , Sand est nommé superviseur exécutif du Concours Eurovision de la chanson et du Concours Eurovision de la chanson junior à la suite de la démission de Svante Stockselius. Il débute en tant que superviseur exécutif le [10].

RéférencesModifier

  1. (no) Arve Henriksen, « Skal sjefe over neste års Grand Prix », Aftenposten,‎ , p. 8
  2. (no) Hanne Mauno, « MGP-generalen », Dagsavisen,‎ , p. 31–33
  3. (no) « Psykologer i media », Norsk psykologforening, vol. 47, no 7,‎ , p. 627 (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2016)
  4. (no) « Simen Sand », sur Filmfront (consulté le 16 octobre 2016)
  5. (sv) Helena Trus et Martin Gustafsson, « ”Det är en oro” », Aftonbladet,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  6. (no) Jonas Sverrisson Rasch, « - Svenskene prøver å koke suppe på en spiker », Dagbladet,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  7. (sv) Ulf Clarén, « Norsk styrman vid rodret », Sydsvenskan,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  8. (no) Norwegian News Agency, « Passasjer: - Voldsom oppbremsing og et smell », Stavanger Aftenblad,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  9. (no) Dag Kessel et Reidar Kjæstad, « Minst 40 personer skadd i togulykke », NRK,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  10. (en) Jarmo Siim, « Jon Ola Sand new Executive Supervisor », Union européenne de radio-télévision