John Tillotson

archevêque de Canterbury, auteur de sermons
John Tillotson
John Tillotson by Sir Godfrey Kneller, Bt.jpg
Portrait de John Tillotson par Godfrey Kneller (v. 1691-1694)
Fonctions
Archevêque de Cantorbéry
-
Doyen de la cathédrale Saint-Paul de Londres
-
Doyen de Cantorbéry
-
Thomas Turner (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Sowerby (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
St Lawrence Jewry, London (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Membre de

John Tillotson (octobre 1630) est un ecclésiastique britannique, et le quatre-vingtième archevêque de Cantorbéry.

BiographieModifier

John Tillostson est élève au collège de Clare de Cambridge[1]. Il est très influencé par William Chillingworth. Il est ordonné prêtre à l'âge de trente ans. D'abord responsable de deux paroisses, il devient prédicateur à Lincoln's Inn. Lors de la révolution de 1688, il est chanoine à Saint-Paul et nommé clerc et doyen du cabinet du roi Guillaume III. Il est nommé archevêque de Cantorbéry en 1691. Sur le plan théologique, Tillostson était un latitudinariste, position également appelée « arminianisme de Cambridge »[2]. En outre, Tillotson adopta des vues arminiennes[3].

Le tombeau de Tillostson figure dans la série de vingt-quatre toiles sur le thème des Tombeaux d'hommes illustres commandées entre le 1er novembre 1726 et le 25 février 1727 par l'Irlandais Owen Mc Swiny et destinées à Lord March, futur duc de Richmond. Les toiles furent peintes par des artistes bolonais et vénitiens. Celle du tombeau de Tilloston est réalisée par G.B. Cimaroli (pour le paysage), Canaletto (pour les architectures) et par Giambattista Pittoni (pour les figures). Elle est conservée dans une collection particulière de Liverpool (Zava Boccazzi, 83). Pittoni en fit une version réduite en grisaille Tombeau allégorique de l'Archevêque John Tillotson (1630-1694), conservé au Musée du Louvre. Cette réduction a été exécutée en vue de la publication d'un recueil de gravures de Nicolas Dauphin de Beauvais, publiées sous le titre français : Tombeau des princes, grands, capitaines et autres hommes illustres qui ont fleuri dans la Grande-Bretagne vers la fin du XVIIe siècle et le commencement du XVIIIe siècle[4].

PublicationsModifier

Traduit en françaisModifier

Discours contre la transubstantiation, traduit de l'anglais par Jean Barbeyrac, Amsterdam, 1726, éd. P. Humbert, 68 p.

Formulaire de prières dont se servoit Sa Majesté Guillaume III lorsqu'il participoit au S. Sacrement de la Cène, Préface de Jean Moore, Amsterdam, 1704, éd L. Renard, 44 p.

La Nécessité de la fréquente communion, ou Discours sur les paroles de S. Paul contenues dans la 1. Épistre aux Cor., XI, 26, 27, 28., traduit par David Mazel, Amsterdam, 1691, éd. A. Wolfgang, 59 p.

Sermons sur diverses matières importantes, traduits par Jean Barbeyrac, Amsterdam, 1713, 7 tomes.

Notes et référencesModifier

CitationsModifier

  1. Charles de Rémusat, Histoire de la philosophie en Angleterre : depuis Bacon jusqu'à Locke. Tome 2, Paris, Didier et Cie, , 432 p., p. 79-84
  2. Lueker 2000.
  3. Lueker 2000b.
  4. Notice du Musée du Louvre

SourcesModifier

  • (en) Erwin Louis Lueker, « Arminianism », dans Lueker, Christian Cyclopedia, Concordia publ. House, 2000b (lire en ligne)
  • (en) Erwin Louis Lueker, « Tillotson, John Robert », dans Lueker, Christian Cyclopedia, Concordia publ. House, (lire en ligne)

Liens externesModifier