Ouvrir le menu principal

John Dean

homme politique américain
John Dean
Dean 30-0124a.gif
John Dean, 7 mai, 1972.
Fonction
Conseiller juridique de la Maison-Blanche
-
Leonard Garment (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (81 ans)
AkronVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Université de Colgate
College of Wooster (en)
Georgetown University Law Center (en)
Staunton Military Academy (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Partis politiques
Condamné pour
Lieu de détention

John Wesley Dean III, né le 14 octobre 1938 à Akron dans l'Ohio, est le conseiller juridique de la Maison-Blanche (White House Counsel), auprès du 37e président américain Richard Nixon de juillet 1970 à avril 1973.

BiographieModifier

En tant que conseiller à la Maison-Blanche, il est profondément impliqué dans le scandale du Watergate, considéré comme le principal instigateur responsable de la dissimulation de l'affaire selon l'enquête préalable du FBI[1]. Le 27 juin 1973, devant la Commission sénatoriale d'enquête sur le Watergate, John Dean plaide coupable et s'accuse lui-même ainsi que John Mitchell, H. R. Haldeman, John Ehrlichman et surtout Richard Nixon des différentes malversations menées pour étouffer l'affaire. Il est ainsi la première personnalité officielle à dénoncer publiquement le président Nixon. C'est essentiellement lors de la réunion du 15 septembre 1972 dans le Bureau ovale qui a réuni Richard Nixon, H. R. Haldeman et lui-même que John Dean révèle la volonté personnelle du président pour l'encourager à « contenir » l'affaire.

Ses affirmations sont dans un premier temps niées vigoureusement par le président américain, et ce n'est que lorsque sont révélés et exploités les enregistrements secrets de Richard Nixon effectués dans le bureau ovale que les affirmations de John Dean ont pu être vérifiées et ainsi démontrer qu'il a dit la vérité lors de sa déposition publique. Selon Dean, John Ehrlichman ordonne le cambriolage de l'immeuble du Watergate au nom de Nixon. À la suite de ses accusations, John Dean est condamné à un an de prison pour « felony » (infraction impliquant une peine d'au moins un an de prison) et est radié des barreaux de Virginie et du District de Columbia. Après sa sortie de prison, il entame une carrière de banquier d'affaires et de conférencier.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Office of Planning and Evaluation, FBI Watergate Investigation: OPE Analysis, Federal Bureau of Investigation, , PDF (lire en ligne), p. 11

Liens externesModifier