Johann Wulfing von Schlackenwerth

évêque catholique

Johann Wulfing von Schlackenwerth
Image illustrative de l’article Johann Wulfing von Schlackenwerth
Portrait à la cathédrale de Freising
Biographie
Naissance XIIIe siècle
Ostrov
Décès
Freising
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Prince-évêque de Frisingue
Prince-évêque de Bamberg
Évêque de Bressanone
Autres fonctions
Fonction laïque
Secrétaire du roi Venceslas II de Bohême

(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Johann Wulfing von Schlackenwerth (mort le à Freising) est évêque de Bressanone et prince-évêque de Bamberg et Frisingue.

BiographieModifier

Johann vient de Schlackenwerth en Bohême. Il a des prébendes de Prague, Olomouc, Cracovie et Meissen. Son origine noble n'est pas clairement établi. Vers 1303, il est chapelain et secrétaire du roi Venceslas II de Bohême. Il est élu évêque de Bressanone après le . Bien que dûment élu par le chapitre, il doit se rendre personnellement à la cour papale d'Avignon et n'est confirmé par le pape Clément V qu'après avoir payé les annates de Bressanone. Le , le pape Jean XXII le nomme à Bamberg. Toutefois, pour obtenir son nouveau titre, Johann Wulfing von Schlackenwerth doit emprunter mille florins.

Après la mort de l'évêque Conrad III, le chapitre de la cathédrale de Freising élit d'abord le prévôt Albert von Enn. L'archevêque de Salzbourg Friedrich von Leibnitz refuse de reconnaître ce vote ; on s'en remet au pape Jean XXII. Lequel décide le de nommer Johann Wulfing von Schlackenwerth évêque de Freising. Il s'agit d'une intention papale d'avoir une plus grande servitude. Johann Wulfing von Schlackenwerth reste à Bamberg jusqu'en .

Source, notes et référencesModifier