Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Hussey suit sa scolarité à domicile, ainsi qu'au collège pour filles de Trowbridge et au lycée Victor-Duruy de Paris. Elle poursuit ses études au St Hugh's College d'Oxford et obtient un BA puis un Master of Arts en histoire moderne en 1925. Après une période d'encadrement auprès de W. D. Ross (en), elle intègre l'université de Londres et obtient en 1935 un doctorat supervisé par Norman H. Baynes (en).

CarrièreModifier

Vie personnelleModifier

Après sa retraite, elle est reçue dans l'Église catholique par le théologien jésuite John Coventry[2].

PublicationsModifier

  • (en) Church & Learning in the Byzantine Empire, 867-1185, 1937
  • (en) The Byzantine Empire in the eleventh century: some different interpretations, 1950
  • (en) The writings of John Mauropous: a bibliographical note, 1951
  • (en) George Ostrogorsky, History of the Byzantine state, trad. Joan Hussey (1956, 2e éd. 1968, édition révisée en 1969)
  • (en) Nicholas Cabasilas, A commentary on the Divine Liturgy; trad. J.M. Hussey et P.A. McNulty, 1960
  • (en) The Cambridge Medieval History. Vol. IV, The Byzantine Empire; éd. J.M. Hussey, nouvelle édition, 1966-1967
  • (en) The Byzantine World (1957, 2e éd. 1961, 3e éd. 1967)
  • (en) Proceedings of the XIIIth International Congress of Byzantine Studies, Oxford, 5–10 September 1966, éd. J.M. Hussey, D. Obolensky et S. Runciman, 1967
  • (en) Ascetics and Humanists in eleventh-century Byzantium, 1970
  • (en) The Finlay papers, 1973
  • (en) The Orthodox Church in the Byzantine Empire, 1986
  • (en) Kathegetria: essays presented to Joan Hussey for her 80th birthday, 1988
  • (en) The journals and letters of George Finlay, éd. J.M. Hussey, 1995

Notes et référencesModifier

  1. (en) Julian Chrysostomides, « Obituary: Professor Joan Hussey », The Independent,‎ (lire en ligne).
  2. (en) Anthony Bryer, « Hussey, Joan Mervyn (1907–2006) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (lire en ligne).

Voir aussiModifier