Ouvrir le menu principal

SynopsisModifier

Jimmy Rivière (Guillaume Gouix) est passionné de boxe thaïlandaise. Il se cherche une vie possible où il pourrait concilier sa foi et son amour pour Sonia (Hafsia Herzi), une jeune fille musulmane, également amoureuse de lui. Mais Jimmy est aussi un jeune gitan nerveux en quête d'idéal et en proie à des doutes, qui vit dans son camion vaguement aménagé d'un couchage, non loin des caravanes de la famille : sa mère et sa « sœur d'amour » mariée sans amour.

Sa conversion au pentecôtisme, une branche très affirmée dans ses fondamentaux du protestantisme, l'amène à s'interroger sur ses deux passions : la boxe et Sonia. En effet, les pentecôtistes croient que, pour devenir un homme meilleur, il faut renoncer à la violence et au désir. Sous la pression de la communauté, Jimmy s'applique mais il a beaucoup de mal à mettre en accord sa volonté et ses actes.

Gina, son entraîneur de boxe (Béatrice Dalle), ne cesse de lui rappeler qu'il aurait de beaux combats à mener et tente de le faire revenir vers sa passion sportive. Sonia, en pleine détresse et en proie au désespoir amoureux, le houspille et ne comprend pas en quoi la foi devrait le faire rompre avec tout ce qu'il aime. Elle n'a de toute façon pas l'intention de se laisser abandonner pour Jésus. C'est sans compter avec le pasteur, personnage essentiel de la communauté qui manipule Jimmy et cherche à le culpabiliser pour le garder définitivement parmi ses fidèles. Même si Jimmy croit sincèrement que son salut passe par le renoncement, cela relève davantage du sacrifice pour lui, et il n'est pas prêt.

Tiraillé par ses passions multiples, Jimmy doute, Jimmy boit. Comment ne pas trahir les siens, sa foi, son intense et impatient désir d'être un homme meilleur ? C'est tout l'objet du film.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Le réalisateur Teddy Lussi-Modeste, attaché à sa ville de Grenoble, est issu de la communauté des gens du voyage, milieu qu’il a choisi pour faire évoluer ses personnages : les rôles importants sont tenus par des acteurs confirmés[1]. En interview[2], il se défend d'avoir voulu faire un film autour de la polémique sur les gens du voyage. Son projet de film est né antérieurement à ce sujet, Lussi-Modeste aspire à montrer dans son film que cette communauté rencontre les mêmes problèmes de vie que tout un chacun…

DistinctionsModifier

  • 2007
    • Projet de scénario sélectionné aux Ateliers d’Angers 2007[3]
  • 2008
    • Projet de scénarisation Lauréat de la 10e session Emergence 2008[4],[5]
  • 2011
    • Prix du Public du 23e Festival premiers plans d'Angers et nommé dans la catégorie « Grand Prix du Jury » de ce festival[6]
    • Prix du 10e Festival du film rhônalpin de Sain-Bel[7]. Dans sa brochure documentaire[8], ce festival motive ainsi son intérêt pour la sélection de cette réalisation : « L'engouement de la critique, des Inrocks à La Croix, en passant par Le Monde et Télérama, témoigne de la force d'attraction de ce film chargé à la fois de sensualité et de cette sorte de rage mystique, qui révèle la vision d'un cinéaste plus que prometteur ».

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier