Ouvrir le menu principal
Jean Lacornerie

Naissance
Strasbourg
Lieux de résidence Lyon, France
Activité principale Directeur de théâtre, metteur en scène
Style Théâtre musical
Lieux d'activité Lyon, Oullins
Maîtres Jacques Lassalle

Scènes principales

Jean Lacornerie est un metteur en scène et directeur de théâtre spécialisé dans le théâtre musical, né en 1963 à Strasbourg. Il dirige depuis 2010 le Théâtre de la Croix-Rousse.

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

À l’occasion d’un travail universitaire sur Marivaux, il rencontre Jacques Lassalle, alors directeur du Théâtre national de Strasbourg. Il devient son assistant de 1987 à 1990 pour dix spectacles.

Il fait ses premiers essais de mise en scène avec les élèves de l’école du TNS, et notamment la création d’Artaban et Ataraxie, une fantaisie sur la tragédie classique écrite par Jacques Roubaud.

En septembre 1990, Jacques Lassalle le nomme, à 26 ans, Secrétaire Général de la Comédie-Française. Il y mène à bien l’ouverture du Théâtre du Vieux Colombier où il mettra en scène une année plus tard La Glycine de Serge Rezvani (1993).

Jean Lacornerie fonde la compagnie Ecuador à Lyon en 1992. À partir de 1994, il confie la direction musicale de la compagnie à Bernard Yannotta, et explore avec lui les formes du théâtre musical, avec notamment (en résidence à l’Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry) : L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau de Michael Nyman, Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein et Mahagony et Happy End de Kurt Weill et Bertolt Brecht.

Il a également été l’invité du Festival Romaeuropa (1993) du Festival de Spoleto USA (Charleston S.C 1994) pour La Trahison Orale de Maurizio Kagel, du Festival d’Ambronay pour Samson de Haendel dirigé par Ton Koopman (1999) et de la maîtrise de l’Opéra National de Lyon pour l’Orfeo de Luigi Rossi (2004).

En octobre 2002, il est nommé avec Étienne Paoli à la direction du Théâtre la Renaissance (Oullins Grand Lyon) pour mener un projet original dédié au croisement du théâtre et de la musique, de l'opéra de chambre à la comédie musicale. En octobre 2008 il reprend seul la direction de la Renaissance après le départ en retraite d’Etienne Paoli.

En coproduction avec l'Opéra national de Lyon, il entreprend par ailleurs d'explorer le répertoire américain du XXe siècle. Il met en scène One Touch of Venus (2006), Lady in the Dark (nominé aux Molières 2009) de Kurt Weill ainsi que The Tender Land d'Aaron Copland en 2010. A l'Opéra national de Lyon, il met en scène le projet participatif impliquant 300 amateurs avec l'orchestre de l'Opéra intitulé "Kaléidoscope" (2008 et 2010).

En décembre 2010, il est nommé par la Ville de Lyon à la direction du Théâtre de la Croix-Rousse, en remplacement du précédent directeur, Philippe Faure, décédé en juillet 2010. Il prend ses fonctions en avril 2011.

Pour sa première saison à la direction du Théâtre de la Croix-Rousse, il présente en décembre 2011 une version concert de West Side Story de Leonard Bernstein, entouré des Percussions Claviers de Lyon et des Solistes de Lyon-Bernard Tétu. Fin janvier 2012, il crée à l'Espace Malraux / Scène nationale de Chambéry une performance lyrique autour de Jean-Jacques Rousseau, Les Rêveries, spectacle créé dans le cadre de l'année "Rousseau 2012 en Rhône-Alpes". En mai 2012, il créera au Théâtre de la Croix-Rousse Mesdames de la Halle, opérette bouffe de Jacques Offenbach.

En 2015 et 2016, à la demande de Victor Bosch, il effectue une courte incursion dans le théâtre privé en mettant en scène la version française de Forever Young, spectacle musical d'Erik Gedeon présenté à Bobino d'octobre 2015 à janvier 2016.

Mises en scèneModifier

  • 1993 : La Glycine, de Serge Rezvani
  • 1993 : Saint Georges chez les Brocchi, de Carlo Emilio Gadda (TNP Villeurbanne)
  • 1994 : La Trahison Orale, de Mauricio Kagel, Festival de Spoleto USA, Charleston S.C
  • 1994 : Une idée à vendre, de Daniele Del Giudice (Villa Gillet, 1994),
  • 1995 : Eros et Priape, de Carlo Emilio Gadda (Théâtre de la cité internationale, 1995),
  • 1997 : Joséphine, une petite révolte dans un placard à balais, de Guy Walter (théâtre de la cité internationale, 1997)
  • 1999 : Eva Péron, de Copi (Bonlieu Scène Nationale, Annecy, 1999)
  • 1999 : Samson de Haendel, sous la direction de Ton Koopman, Festival d’Ambronay, en résidence à l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry
  • 1999 : Trouble in Tahiti de Leonard Bernstein, en résidence à l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry
  • 2001 : Les Cyniques d’Anatoli Marienghof (Espace Malraux, Chambéry, 2001)
Au Théâtre de la Renaissance
  • 2003 : Pour toi baby ! (Of Thee I Sing), comédie musicale de George et Ira Gershwin et George S. Kaufman
  • 2005 : Le Rêve du Général Moreau, de Klabund avec le quatuor Debussy
  • 2005 : L’Orfeo, de Luigi Rossi Maîtrise de l’Opéra National de Lyon
  • 2006 : Signé Vénus (One Touch of Venus), comédie musicale de Kurt Weill, en coproduction avec l’Opéra National de Lyon
  • 2007 : Les Folies d'Offenbach, opérette
  • 2008 : Lady in the Dark, comédie musicale de Kurt Weill, en coproduction avec l’Opéra National de Lyon
  • 2009 : Le Tribun, théâtre musical de Mauricio Kagel, avec l’Ensemble 2e2m, Théâtre de l'Athénée-Louis-Jouvet
  • 2009 : Les Conjurées ou La Croisade des dames, opéra de chambre de Schubert, dans le cadre du Festival d'Ile de France, au Musée national de Port-Royal des Champs avec les Solistes de Lyon sous la direction de Bernard Tétu
  • 2010 : The Tender Land, opéra de Aaron Copland, en coproduction avec l’Opéra de Lyon
  • 2010 : La Reine des neiges, d'après Andersen
  • 2010 : Mozart et Salieri, de Rimski-Korsakov, à l’Opéra de Lyon
  • 2010 : Applause : Broadway notre monde
  • 2011 : Vous qui savez... Ou ce qu'est l'amour, de Geneviève Brisac et Thierry Escaich d'après l’œuvre de Mozart
Au Théâtre de la Croix-Rousse
  • 2011 : West Side Story en concert, de Leonard Bernstein et Stephen Sondheim en collaboration avec Les Percussions Claviers de Lyon et Les Solistes de Lyon-Bernard Tétu
  • 2012 : Les Rêveries, performance lyrique autour de l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau sur une composition de Philippe Hersant, spectacle créé avec Les Solistes de Lyon-Bernard Tétu et dans le cadre de l'année "Rousseau 2012 en Rhône-Alpes", un événement porté par la région Rhône-Alpes
  • 2012 : Mesdames de la halle, opérette bouffe de Jacques Offenbach en un acte
  • 2013 : Bells Are Ringing, comédie musicale, livret et lyrics de Betty Comden et d'Adolph Green ; musique de Jule Styne.
  • 2014 : Menu : plaisirs récital de mélodies (Poulenc, Liszt, Fauré..), d’airs d’opéra (Rameau, Offenbach), de chansons (Yvette Guilbert, Charles Trenet) interprété par Jean-Paul Fauchécourt, avec la complicité du magicien Thierry Collet
  • 2015 : Roméo & Juliette, opéra de Boris Blacher, écrit & composé en 1944, à partir de l'œuvre de William Shakespeare
  • 2015 : Forever Young, spectacle musical d'Erik Gedeon, sous la direction musicale de Raphael Sanche
  • 2016 : L'opéra de Quat'sous, de Kurt Weill
  • 2017 : Plus léger que l'air, adaptation de la nouvelle argentine de Federico Jeanmaire
  • 2017 : Borg et Théa, du trio La Soustraction des Fleurs et du Quatuor Béla - avec l'Opéra de Lyon
  • 2017 : Mozart et Salieri de Rimski-Korsakov - présenté à l'Opéra de Lyon
  • 2017 : Façade : les derniers jours de Mata-Hari

Projets :

  • 2018 : Calamity / Billy, autour des figures mythiques de Calamity Jane et Billy the Kid (notamment à partir des Ouvres complètes de Billy The Kid de Michael Ondaatje.

NominationModifier

Liens externesModifier