Jean Biso

Jean Biso
Surnom Jean Morni
Naissance
Bastia, Corse, Drapeau de la France France
Décès (à 84 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Origine français
Type de militance écrivain
syndicaliste
journaliste
Cause défendue libertaire
anarcho-syndicalisme

Jean Biso, né le à Bastia, en Corse, et mort le à Paris, est un journaliste, écrivain libertaire, correcteur de la presse, militant anarcho-syndicaliste et franc-maçon[1].

Sous son patronyme et sous le pseudonyme de Jean Morni[2], il est l'auteur de romans populaires, appartenant souvent au genre du roman d'amour, tels que Faustina la folle (1913), Magda la séquestrée (1913), La Revanche du passé (1914), Le Roman d'une midinette (1921), Cousette d'amour (1926), Le Caïd rouge (1926, censuré), Le Danseur rouge (1934, censuré)[3].

Le militantModifier

Il est affilié au Syndicat des correcteurs de Paris depuis le [4],[5]. En 1927, il est le secrétaire du syndicat[6]. Il est à plusieurs reprises membre du comité syndical entre 1913 et 1940 et représente les correcteurs au congrès international de la Paix à Bruxelles en 1936[7].

Il contribue à l'hebdomadaire Le Libertaire et au journal antimilitariste de Sébastien Faure, Ce qu’il faut dire[8].

Il participe à la campagne en faveur de Sacco et Vanzetti, aux grèves de juin 1936, aux luttes pacifistes et antimilitaristes, à la solidarité avec la révolution sociale espagnole de 1936.

Selon Louis Lecoin, il l’aide pour la mise au point du texte du tract « Paix immédiate » lancé au premier jour de la Seconde Guerre mondiale[7].

Le franc-maçonModifier

Jean Biso appartenait au conseil philosophique « La Clémente Amitié », ainsi qu'au « Chapitre Agni », vénérable maître d'honneur de la loge « Art et Science », et directeur-gérant du Bulletin des Loges de la Région Parisienne du Grand Orient de France[6].

ŒuvresModifier

Romans
  • Faustina la folle, Éditions Ferenczi, coll. « Le Petit Livre » no 42, 1913[9]
  • Magda la sequestrée, Éditions Ferenczi, coll. « Le Petit Livre » no 64, 1913
  • La Revanche du passé, Éditions Ferenczi, coll. « Le Petit Livre » no 112, 1914
  • Le Rachat du passé, Éditions Ferenczi, coll. « Le Petit Livre » no 129, 1915
  • Le Roman d'une midinette, Éditions Ferenczi, coll. « populaire » no 5, 1921
  • Enjeu d'amour... Enjeu de mort, Éditions Ferenczi, coll. « Le Petit Livre » no 510, 1922
  • Le Voleur détective, Éditions Ferenczi, coll. « Police et Mystère » no 55, 1923
  • Cousette d'amour, Fayard, coll. « Les Maîtres du roman populaire » no 281, 1926, BNF, BNF, lire en ligne sur Gallica
  • Le Caïd rouge, Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 163, 1925[10],[11]
  • Mareska la gitane, Éditions Ferenczi, coll. « Mon livre favori » no 697, 1934
  • Le Danseur rouge, couverture de Gino Starace, Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 301, 1934[10],[12]
  • Pauvresse d'amour, Firmin-Didot, 1935[13]

BibliographieModifier

NoticesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Maurice Moissonnier, Le mouvement ouvrier rhodanien dans la tourmente: 1934 - 1945 : Le front populaire, vol. 1, , 668 p. (ISBN 2843010853 et 9782843010859), p. 462, lire en ligne.
  2. « [Biso (Jean)] Pauvresse d'amour, par Jean Morni [pseud.] », Catalog of Copyright Entries 1936 Pamphlets, Leaflets, Etc. New Series Vol 33 Pt. 1, Library of Congress, 1937, lire en ligne.
  3. (ca) Anarco Efemerides : Jean Biso.
  4. Yves Blondeau, Le syndicat des correcteurs de Paris et de la région parisienne 1881-1973, Syndicat des correcteurs, 1973, lire en ligne.
  5. Roger Périfeat, Le Congrès du livre, La révolution prolétarienne, n°300, 10 août 1913, page 226.
  6. a et b Léo Campion, Le Drapeau noir, l'Équerre et le Compas : les Maillons libertaires de la Chaîne d'Union, Éditions Alternative libertaire, 1996, lire en ligne,pdf.
  7. a et b Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron » : notice biographique.
  8. René Bianco, 100 ans de presse anarchiste : Jean Biso.
  9. Mémorial de la librairie française : revue hebdomadaire des livres, complément de la bibliographie francaise, volume 20, 1914, page 22.
  10. a et b Laurent Séguin, Les collections de romans populaires et leur conservation dans les fonds patrimoniaux de la Bibliothèque nationale de France - L'exemple du « Livre populaire » de la Librairie Arthème Fayard, mémoire d'études de conservateur de bibliothèque, École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques, 2005, page 45.
  11. Paul Bleton, Les genres de la défaite, Études françaises, vol. 34, no 1, 1998, page 72.
  12. Sophie Jacotot, Genre et danses nouvelles en France dans l’entre-deux-guerres, Clio. Histoire‚ femmes et sociétés, 27|2008, en bibliographie.
  13. Biblio 1935 - Catalogue des ouvrages parus en langue française dans le monde entier, mensuel, Librairie Hachette, 1936, page 466.