Jean-René Germanier

personnalité politique suisse

Jean-René Germanier
Illustration.
Portrait de Jean-René Germanier (2007)
Fonctions
Conseiller national

(11 ans, 11 mois et 28 jours)
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
Successeur Philippe Nantermod
Président du Conseil national

(1 an et 5 jours)
Prédécesseur Pascale Bruderer
Successeur Hansjörg Walter
Biographie
Date de naissance (61 ans)[1]
Lieu de naissance Sion (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti libéral-radical
Profession Encaveur, œnologue[1]

Jean-René Germanier, né le à Sion, est une personnalité politique suisse, membre du Parti libéral-radical.

BiographieModifier

Fils de Francis Germanier, Jean-René est diplômé ingénieur œnologue HES et reprend à 23 ans l'entreprise viticole familiale avec Gilles Besse[2].

Parmi les différents mandats publiques qu'il a assurés, il a été en particulier Président de la Chambre valaisanne d'agriculture durant 13 ans[3], membre du comité de l'Union suisse des paysans, membre du comité de la fédération Suisse du tourisme, président pendant 10 ans de VINEA et, membre du conseil de fondation de l'institut de recherche IDIAP à Martigny.

Il a également été président de Migros Valais, membre du conseil d'administration de SEBA S.A Eaux minérales à Aproz et membre du conseil d'administration de Veuthey & Cie Martigny[4]

Sur le plan politique, il commence sa carrière comme vice-président des jeunesses radicales valaisannes et vice-président du législatif communal.

Élu au Parlement fédéral en décembre 2003[1], il a été nommé responsable de la politique agricole par son parti et le groupe radical-libéral lui a confié la responsabilité du dossier PA 2011 dans lequel il a joué un rôle déterminant pour une politique offensive du PRD en faveur des paysans[3].

Il siégeait dans la commission des transports et des télécommunications ainsi que dans la commission économie et redevances. Le 29 novembre 2010, il est élu, pour une année, président du Conseil national[2].

Il n'est pas réélu lors des élections fédérales de 2015, qu'il perd au profit de Philippe Nantermod[5].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Biographie de Jean-René Germanier », sur le site web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. a et b Le Matin 28 novembre 2010
  3. a et b « Le site officiel du PLR Suisse »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. « Le site officiel du PLR Valais »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  5. « Passage en revue des "tops" et des "flops" des élections fédérales », RTS,‎ (lire en ligne, consulté le 16 décembre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :