Ouvrir le menu principal

Jean-Pierre Gibrat

dessinateur de bande dessinées
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gibrat.
Jean-Pierre Gibrat
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean Pierre Gibrat
au Festival International de BD de Sollies Ville.
Naissance (65 ans)
Paris
Activité principale

Jean-Pierre Gibrat, né le à Paris, est un dessinateur et scénariste de bande dessinée français.

BiographieModifier

Enfance banlieusarde sans histoires, élevé dans une ambiance cégétiste, brillant en histoire, il obtient son bac de philosophie en 1972, étudie le graphisme publicitaire de 1973 à 1974, l'art plastique de 1975 à 1977 et s'oriente finalement vers la bande dessinée. Fin 1977, il publie ses premiers récits complets dans Pilote.

En compagnie de Jackie Berroyer, il entreprend Goudard en 1978, une série qu'il poursuit la même année dans Charlie Mensuel, puis dans Fluide glacial en 1980. Parallèlement, certains de ses dessins sont publiés dans la presse : l'Evénement du jeudi, le Nouvel Obs, Sciences et Avenir et il collabore également à Okapi et Je bouquine. Fin 1982, il dessine La Parisienne dans Pilote, toujours sur un scénario de Berroyer. D'un commun accord, les deux hommes décident de faire se rejoindre les destinées respectives de Goudard et de la Parisienne dès l'album suivant. Gibrat est un dessinateur sensible et son association avec Berroyer donne une dimension psychologique très fine aux différents récits qu'ils produisent.

En 1985, sur les textes de Saval[1], Gibrat dessine, dans Télé Poche, L'Empire sous la mer, une aventure mettant en scène Zaza, la chienne de Dany Saval et de son mari Michel Drucker. En octobre 1997 paraît Le Sursis, suivi du tome 2 en septembre 1999 et enfin, toujours en solo, Le Vol du corbeau en 2002, le tout chez Dupuis. Gibrat écrit aussi la série Mattéo, le personnage principal est un personnage de fiction qui est un révolutionnaire socialiste : il confronte son héros aux événements importants du début du XXe siècle, que ce soit la révolution bolchevique de 1917, l'arrivée au pouvoir du Front populaire ou la guerre civile espagnole en 1936.

D'après Patrick Gaumer, spécialiste de la bande dessinée, « Jean-Pierre Gibrat figure parmi les auteurs réalistes contemporains les plus importants de la bande dessinée française. Coloriste hors pair, il s'impose également comme un grand scénariste[1] ».

Albums réalisésModifier

  1. Tome 1, 1997
  2. Tome 2, 1999
  1. Tome 1, 2002
  2. Tome 2, 2005
  1. Première partie, 2008
  2. Deuxième partie, 2010
  3. Troisième partie, 2014
  4. Quatrième partie, 2016

Prix et récompensesModifier

DistinctionsModifier

DécorationModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Gaumer 2010
  2. Philippe Guillaume, « Une bd : Amours d'ados », Les Échos,‎
  3. AFP, « Jean-Pierre Gibrat, grand prix 2004 du festival de BD de Saint-Malo », AFP,‎
  4. « Gibrat boume à Blois ! », sur http://www.france-info.com (consulté le 6 décembre 2010).
  5. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres janvier 2014 », site du Ministère de la culture, janvier 2014.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

InterviewsModifier

  • Jean-Pierre Gibrat (int. par Philippe Morin), « Gibrat ou le Romantique absolu », PLG, no 34,‎ , p. 43-53.
  • Jean-Pierre Gibrat (int. par Daniel Couvreur), « Bande dessinée - Le nouveau Gibrat dans « Le Soir » - Portraits de l'Occupation : entretien », Le Soir,‎ .
  • Jean-Pierre Gibrat (int. par Laurence Le Saux), « Jean-Pierre Gibrat, scénariste du social », BoDoï, no 120,‎ , p. 8-10.
  • Jean-Pierre Gibrat (int. par Nicolas Anspach), « Gibrat : « On peut prendre position en décrivant des personnages ! » », sur Actua BD, .
  • Jean-Pierre Gibrat (int. par la Rédaction), « L'été sensuel de Jean-Pierre Gibrat », Le Soir,‎ .
  • Jean-Pierre Gibrat (interviewé) et Frédéric Bosser, « L'abécédaire Jean-Pierre Gibrat », dBD, no 27,‎ , p. 34-52.

Liens externesModifier