Ouvrir le menu principal
Jean-Paul Sazerat
Naissance
Buxières-les-Mines (Allier)
Décès
Tours (Indre-et-Loire)
Nationalité Drapeau de la France française
Profession
prêtre
Autres activités
archéologue
Distinctions

Jean-Paul Sazerat, né en 1923 à Buxières-les-Mines (Allier) et mort à Tours (Indre-et-Loire) le , est un prêtre et un archéologue français.

Curé puis chanoine fortement impliqué dans le mouvement scout tourangeau, il mène également dans les années 1960-1970 des fouilles et des études décisives sur l'amphithéâtre de Tours.

BiographieModifier

Le prêtreModifier

Jean-Paul Sazerat naît en 1923 à Buxières-les-Mines, mais arrive, encore enfant, à Tours avec sa famille. Il commence ses études dans un collège jésuite à Tours, puis les poursuit à l'université pontificale grégorienne à Rome. Il est ordonné prêtre en décembre 1948 dans la basilique Saint-Jean-de-Latran. Revenu à Tours, il enseigne au petit séminaire puis part en 1962 à Bangui, en Centrafrique. Malade, il est rapatrié en 1964. Il s'implique alors fortement dans le mouvement scout et le milieu associatif[1]. De 1983 à 2000, il est curé de Saint-Cyr-sur-Loire. Il est nommé chanoine du chapitre métropolitain en septembre 2007. Il meurt à Tours le [2].

L'archéologueModifier

Jean-Paul Sazerat rentre à la Société archéologique de Touraine en 1973. Cependant, dès 1960, il reprend l'examen des vestiges de l'amphithéâtre de Tours, accompagné de jeunes scouts. Les recherchent s'étalent sur deux ans. Elles reprennent en 1970, avec le club d'archéologie du lycée Paul-Louis-Courier de Tours et l'appui de Jacques Dubois[3]. Les résultats de ce denier grand chantier d'archéologie « non professionnelle » — avec celui conduit par Charles lelong à l'abbaye de Marmoutier — sont publiés en 1974[4] et 1977[5]. Ils constituent, jusqu'au début des années 2000, le socle des connaissances au sujet de l'amphithéâtre[6],[7].

DistinctionsModifier

PublicationsModifier

Article connexeModifier

RéférencesModifier

  1. « L'association », sur le site de Touraine-Canada (consulté le 14 janvier 2018).
  2. Jean-Michel Gorry, « Le chanoine Jean-Paul Sazerat (1923-2012) », bulletin de la Société archéologique de Touraine, t. LVIII,‎ , p. 54-55 (ISSN 1153-2521).
  3. Daniel Schweitz, « Des jeunes à former, un amphithéâtre à redécouvrir : l'activité archéologique de l'abbé Jean-Paul Sazerat (†) », bulletin de la Société archéologique de Touraine, t. LVIII,‎ , p. 56-58 (ISSN 1153-2521).
  4. Jacques Dubois et Jean-Paul Sazerat, « L’Amphithéâtre de Tours », mémoire de la Société archéologique de Touraine, t. VIII,‎ , p. 41–74 (ISBN 2 85356 008 2).
  5. Jacques Dubois et Jean-Paul Sazerat, « L’Amphithéâtre de Tours, recherches récentes », bulletin de la Société archéologique de Touraine, t. XXXVIII,‎ , p. 355-378 (lire en ligne).
  6. Pierre Audin, Tours à l'époque gallo-romaine, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, , 128 p. (ISBN 2 842 53748 3), p. 61-62.
  7. Jacques Seigne, « Les trois temps de l'amphithéâtre », dans Henri Galinié (dir), Tours antique et médiéval. Lieux de vie, temps de la ville. 40 ans d'archéologie urbaine : 30e supplément à la Revue archéologique du centre de la France (RACF), numéro spécial de la collection Recherches sur Tours, Tours, FERACF, , 440 p. (ISBN 978 2 91327 215 6), p. 240.
  8. « Communication orale en séance », bulletin de la Société archéologique de Touraine, t. XLII,‎ , p. 53 (ISSN 1153-2521, lire en ligne).